Venezuela: le gouvernement Chavez concentre tous les pouvoirs, selon HRW

See on Scoop.itVenezuela

Le gouvernement vénézuélien, aux mains du président Hugo Chavez, détient un pouvoir « total » et le Tribunal suprême de justice (TSJ) du pays a perdu toute crédibilité, a dénoncé jeudi l’ONG Human Rights Watch (HRW).

 

« Au Venezuela, il y a ce que l’on pourrait appeler une concentration totale des pouvoirs », a lancé devant des journalistes Jose Miguel Vivanco, directeur de la branche américaine de HRW, lors de la présentation du rapport annuel de son organisation à Washington.

 

Selon lui, « ce qui devrait être un régime démocratique avec une séparation des pouvoirs n’existe pas » au Venezuela et le Tribunal suprême est dépourvu de « la moindre once de crédibilité » depuis qu’il a été « conquis » par le président Chavez en 2004.

 

Le rapport de Human Rights Watch souligne que sous la présidence d’Hugo Chavez « la concentration des pouvoirs dans la branche exécutive et la dégradation des droits de l’homme ont permis au gouvernement d’intimider, de censurer et de poursuivre en justice des Vénézuéliens qui avaient critiqué le président ou tenté de bloquer son agenda politique ».

 

Il relève aussi que le gouvernement Chavez a « abusé de son pouvoir pour contrôler les médias ».

See on www.lepoint.fr

Hugo Chávez érigé en martyr médiatique

See on Scoop.itVenezuela

Les services de communication du gouvernement vénézuélien ont trouvé la parade : si Chávez n’est pas là, Chávez sera partout. Des milliers de militants ont ainsi suivi la consigne de la dernière manifestation chaviste, le 23 janvier, se parant de tee-shirts, banderoles et autres pancartes sur lesquels il était inscrit «Je suis Chávez.»

Pendant ce temps, la voix du leader socialiste, toujours hospitalisé à Cuba, est omniprésente. Elle émerge plusieurs fois par jour sur la télévision d’Etat dans des spots larmoyants où Hugo Chávez embrasse des enfants et donne des instructions à la nation. Mais il y a plus d’un mois et demi que le puissant organe du président ne s’est pas exprimé en direct, depuis le 8 décembre exactement. Pour combler le vide médiatique, le gouvernement vénézuélien joue la contre-attaque et multiplie les pressions contre la presse.

See on www.liberation.fr

Venezuela : Hugo Chávez va « mieux de jour en jour »

See on Scoop.itVenezuela

Le président vénézuélien Hugo Chávez, hospitalisé depuis le 10 décembre à Cuba pour une quatrième opération de son cancer, va mieux, a assuré mardi le ministre des Sciences et Technologies Jorge Arreaza, qui est également son gendre. Hugo Chávez « va mieux de jour en jour, il est de plus en plus impliqué dans ses fonctions (présidentielles) jour après jour », a-t-il déclaré lors d’une interview à la chaîne VTV accordée depuis Cuba. « Il donne des instructions avec plus d’énergie qu’une dynamo », a-t-il ajouté, après avoir rencontré le père de son épouse, qui n’est pas apparu en public depuis son hospitalisation à La Havane. Le président Chávez jouit de la « plénitude » de ses moyens intellectuels, selon lui.

See on www.lepoint.fr

Venezuela: le russe Rosneft prend la tête du champ pétrolier Junin-6

See on Scoop.itVenezuela

Le géant pétrolier russe Rosneft a indiqué mardi avoir pris la tête du groupe de compagnies en charge de la production de pétrole sur le site de Junin-6 dans le bassin de l’Orénoque au Venezuela.

Jusqu’à présent, ce site d’extraction, situé dans l’est du pays, était détenu à 60% par le groupe public vénézuélien PDVSA et à 40% par un consortium de cinq sociétés russes: Gazprom Neft, à la tête du projet, Rosneft, TNK-BP, Sourgoutneftegaz et Loukoïl (20% du groupement chacune).

Mais Rosneft, numéro un de l’or noir en Russie, a annoncé vendredi avoir racheté la part de Sourgoutneftegaz, pour un montant non divulgué. Il est en outre en train de racheter TNK-BP, valorisé 55 milliards de dollars par la transaction.

Il a donc été désigné opérateur du champ pétrolier à la place de Gazprom Neft, a indiqué mardi une porte-parole du groupe public.

See on www.romandie.com

Les investissements russes au Venezuela sont sécurisés

See on Scoop.itVenezuela

Le PDG du premier groupe pétrolier russe Rosneft Igor Setchine est persuadé que les investissements russes au Venezuela seront intacts malgré la maladie du président vénézuélien Hugo Chavez.

 

« Nous n’avons aucun doute que nos investissements sont sécurisés et que nos projets seront réalisés sur toute période à long terme, les facteurs extérieurs ne les influenceront nullement », a indiqué M. Setchine.

 

Selon les informations précédentes, Rosneft comptait investir 10 milliards de dollars dans des projets au Venezuela. Les sociétés russes participent aux 5 projets pétroliers au Venezuela.

See on french.ruvr.ru

francepresse: Les hydrocarbures au Venezuela

See on Scoop.itVenezuela

Cette carte, réalisée par le cabinet britannique de consultants en risque géopolitique Maplecroft,fait le point sur les principales zones de production d’hydrocarbures et sur les infrastructures pétrolières et gazières au Venezuela, en proie à l’incertitude politique en raison de la maladie du président Hugo Chávez. Le pays dispose des plus importantes réserves de pétrole brut du monde. Selon l’OPEP et le gouvernement, le Venezuela est le cinquième exportateur mondial et produit entre 2,3 et 3 millions de barils par jour. Le pétrole représente 90% des ressources en devises du Venezuela. Depuis l’arrivée au pouvoir d’Hugo Chávez en 1999, le prix du baril est passé de 17 dollars à plus de 100. Grâce à quoi l’économie vénézuélienne s’est envolée: M. Chávez affirme que le produit intérieur brut (PIB) du pays a été multiplié par près de quatre depuis qu’il dirige le pays. Le développement de la ceinture de l’Orénoque est devenu une priorité pendant le deuxième mandat de M. Chávez. Cette zone d’une superficie de 55.000 kilomètres carrés située dans l’est du Venezuela recèle des réserves identifiées de 235.000 millions de barils. Une trentaine de groupes pétroliers originaires de plus de vingt pays y sont actives. Depuis 2007, le Venezuela exige que tous les contrats pétroliers signés avec des entreprises étrangères prévoient une participation d’au moins 60% de la compagnie d’Etat Petróleos de Venezuela SA (PDVSA). L’absence prolongée de Hugo Chávez à la tête du Venezuela contraint le gouvernement à laisser en suspens d’importantes mesures pour redresser l’économie fortement centralisée. Nombreuses sont les décisions à prendre par le gouvernement, qui a nationalisé des milliers d’entreprises et contrôle aujourd’hui non seulement le secteur pétrolier, mais aussi la production d’acier et de ciment, ainsi que des pans entiers de l’industrie alimentaire. Le président aurait laissé pour consigne, avant son départ, de suspendre tout ajustement sur les prix, dont une hausse des tarifs du pétrole, considérés comme les plus bas du monde (autour de 0,04 dollars le litre). Les investisseurs étrangers craignent également une paralysie des investissements en infrastructures le long du fleuve Orénoque, qui entraverait la poursuite de l’exploration pétrolière dans la région.
See on francepresse.blogspot.com

Fausse photo de Chávez dans « El País » : genèse d’un fiasco

See on Scoop.itVenezuela

Le quotidien espagnol s’est fait piéger en publiant jeudi la photo d’un homme intubé. Il revient longuement sur la chronologie de son incroyable bourde.

 

C’est un mea culpa de près de 20 000 signes, publié dans ses propres pages. El País ne pouvait pas faire moins. Jeudi dernier, le grand quotidien national espagnol a publié en une la photo d’un homme intubé sur un lit d’hôpital, présentée à tort comme celle du président vénézuélien. Une bourde monumentale qui n’a pas seulement agacé les lecteurs du prestigieux journal.

 

Les réseaux sociaux s’en sont donné à coeur joie, et le gouvernement vénézuélien lui-même a annoncé qu’il engagerait des poursuites contre la publication. Une véritable honte sans frontières pour le quotidien.

 

La décrivant comme « l’une des plus grosses erreurs de son histoire », El País revient donc sur cette incroyable méprise. « Malgré les doutes qui sont apparus autour de cette photo, les responsables du quotidien ont tout de même décidé de la diffuser », assume le journal, qui rappelle que l’article ainsi illustré mentionnait bien que « El País n’a pas pu vérifier de manière indépendante dans quelles circonstances cette photo a été prise, que ce soit le moment précis ou le lieu exact. Les politiques spécifiques de Cuba et les rétentions d’information imposées par le régime n’ont pas rendu possible [ces confirmations] ».

 

Et la rédaction d’endosser la gravité de l’événement et de demander pardon.

See on fr.news.yahoo.com

Création de la Société des Mines du Venezuela

See on Scoop.itVenezuela

Le gouvernement vénézuélien a annoncé la création de la Société des Mines du Venezuela, une filiale de Petroleos de Venezuela (PDVSA), à qui a été confiée l’exploration et de l’exploitation de mines d’or. 

La création de la Société des Mines du Venezuela (…), qui fonctionne comme une filiale de PDVSA, a été approuvée, a déclaré lundi soir le ministre du Pétrole et des Mines, Rafael Ramirez, précisant que l’accord avait été signé par le président Hugo Chavez jeudi dernier à Cuba où il est hospitalisé depuis un mois et demi. 

Concrètement, le gouvernement a accordé à la nouvelle société les droits d’explorer et d’exploiter cinq zones aurifères dans la province de Bolivar (sud) qui représentent une superficie de plus de 35.000 hectares et des réserves estimées à 81,4 millions d’onces d’or sur les 133 millions que totalise le pays, selon M. Ramirez. 

Ces chiffres concernant les réserves est très important parce que actuellement le prix international de l’or s’établit à 1.658 dollars l’once, ce qui signifie que nous parlons d’une société qui démarre avec des actifs équivalents à quelque 40 milliards de dollars, a assuré le ministre. 

En outre, 8.651 hectares ont été octroyés pour des projets miniers à petite échelle.

Le ministre a indiqué que plusieurs entreprises chinoises et sud-africaines seraient intéressées pour développer des projets communs, sans toutefois donner plus de détails.

See on www.romandie.com