Le Venezuela dénonce une guerre psychologique médiatique visant à déstabiliser le pays

See on Scoop.itVenezuela

Le gouvernement vénézuélien a dénoncé jeudi une guerre psychologique médiatique visant selon lui à déstabiliser le pays alors que le président Hugo Chavez est hospitalisé depuis plus de trois semaines pour un cancer à Cuba, dans un communiqué diffusé sur les médias officiels.

Le gouvernement met en garde le peuple vénézuélien sur la guerre psychologique que le réseau médiatique transnational a déclenché au sujet de la santé du chef de l’Etat, dans le but ultime de déstabiliser le Venezuela, indique ce communiqué lu par le ministre de l’Information, Ernesto Villegas.

See on www.romandie.com

Publicités

Venezuela : la maladie de Chavez suscite une crise institutionnelle

See on Scoop.itVenezuela

Si nombre de Venezueliens prient pour le rétablissement de leur président, ce n’est, froidement, pas le cas des investisseurs. L’obligation PDVSA, l’entreprise nationale de monopole pétrolier, a gagné 2,5% jeudi, au plus haut depuis deux ans, à l’annonce d’une détérioration de la santé d’Hugo Chavez. Les bons du Trésor du Venezuela ont aussi gagné 47% l’an dernier (plus fort gain d’un pays émergent derrière la Côte d’Ivoire), à la perspective que son cancer empêcherait Hugo Chavez de mener à terme son troisième mandat de six ans. Les investisseurs espèrent qu’il soit remplacé par un dirigeant qui tournerait le dos à son « socialisme du XXIème siècle ».

Les collaborateurs d’Hugo Chavez s’activent en coulisses pour la succession. En effet, le président de l’Assemblée nationale, Diosdado Cabello, constitue un formidable rival pour Nicolas Maduro, tiré de l’obscurité par Chavez en octobre. Diosdado Cabello dispose d’une forte légitimité au sein du régime, dont il représente l’aile militaire, pour avoir participé, jeune capitaine, à la tentative de coup d’Etat d’Hugo Chavez de 1992.

 

Jusqu’au règlement du processus de succession, les proches d’Hugo Chavez essayent surtout de gagner du temps, dans une certaine confusion.

See on www.lesechos.fr

Aucune ingérence dans une transition au Venezuela, assure Washington

See on Scoop.itVenezuela

Les Etats-Unis ont assuré jeudi qu’ils ne s’ingéraient pas dans une éventuelle transition politique au Venezuela, alors que l’état de santé du président Hugo Chavez, atteint d’un cancer, suscite de nombreuses interrogations.

La porte-parole du département d’Etat américain, Victoria Nuland, a reconnu que Washington entretenait des contacts avec des Vénézuéliens de tous les bords politiques. Mais toute transition politique au Venezuela doit être le fruit de décisions prises par les Vénézuéliens, a-t-elle affirmé, assurant qu’il n’y avait pas de solution fabriquée aux Etats-Unis pour ce pays.

Le message que nous envoyons aux Vénézuéliens de tous bords est que toute transition doit être démocratique, constitutionnelle, ouverte, transparente, légale au sein du système vénézuélien, et qu’elle soit décidée par les Vénézuéliens, a insisté Mme Nuland.

Elle a fait état d’inquiétudes de plus en plus vives à propos d’un manque de transparence concernant la santé de Chavez, mais elle a précisé que le département d’Etat américain ne pouvait pas partager d’information à ce sujet.

See on www.romandie.com

Le Venezuela anticipe une longue absence de Chavez

See on Scoop.itVenezuela

Le secret qui entoure l’état de santé du président Chavez n’a pas permis d’occulter ce qui devient une certitude: Hugo Chavez ne pourra pas participer, le 10 janvier prochain devant l’Assemblée nationale, à la cérémonie d’investiture de son quatrième mandat. Dès lors, une grande incertitude pèse sur le processus qui s’engage à partir de samedi à Caracas avec l’ouverture de la nouvelle session parlementaire. Sauf grosse surprise, le président du Parlement, Diosdado Cabello, devrait être reconduit dans ses fonctions. Celui-ci a expliqué que l’investiture du président pouvait très bien être reportée et se dérouler devant la Cour suprême dans les semaines qui suivent la date fatidique. La Cour suprême, dont l’ensemble des magistrats ont été nommés par Hugo Chavez, devrait donner son aval à ce report, même si certains constitutionnalistes contestent cette interprétation.

Mais dans ce cas, le président Hugo Chavez, élu confortablement le 7 octobre dernier face à Henrique Capriles, le candidat de la MUD, devra être déclaré indisponible temporairement. La Constitution prévoit que ce soit le président de l’Assemblée nationale qui assume la présidence du pays pour une période maximum de 90 jours, renouvelable une fois. Si les choses se déroulent ainsi, ce sera le premier couac par rapport à ce qu’Hugo Chavez avait prévu. En effet, avant de reprendre l’avion pour La Havane pour y être à nouveau opéré – la quatrième intervention en 18 mois -, il avait nommément désigné Nicolas Maduro, vice-président et ministre des Affaires étrangères, pour lui succéder. Mais la Constitution est formelle: pour que le vice-président se substitue au président, il faudrait auparavant qu’Hugo Chavez soit investi président, ce que son état de santé ne permet pas.

L’armée, l’un des deux piliers du régime chaviste avec la compagnie pétrolière PDVSA, est très sourcilleuse sur le respect de la Constitution. Elle craint que le moindre écart ne provoque des réactions populaires incontrôlables. L’armée exige donc du pouvoir un processus qui ne souffre aucune contestation, car elle reste marquée par la sanglante répression de 1989, le sinistre Caracazo, qui avait fait plusieurs centaines de morts et avait profondément traumatisé le pays – comme les militaires eux-mêmes chargés de la répression.

See on www.lefigaro.fr

Venezuela: l’état de santé de Hugo Chavez toujours incertain

See on Scoop.itVenezuela

L’évolution incertaine de l’état de santé du président Hugo Chavez, hospitalisé à Cuba pour un cancer, continue d’inquiéter au Venezuela, contraignant parti au pouvoir et opposition à se préparer à toute éventualité une semaine avant son investiture prévue le 10 janvier.

 

Le président de l’Assemblée nationale Diosdado Cabello est arrivé mercredi soir à La Havane, a rapporté jeudi le quotidien de gauche Ultimas Noticias, relançant de nouveau les conjectures sur l’état de santé du président, opéré une quatrième fois d’un cancer le 11 décembre.

 

De son côté, le dauphin désigné de Hugo Chavez et vice-président Nicolas Maduro, parti au chevet du président le 28 décembre, devait rentrer mercredi soir à Caracas, mais aucune information n’est venue confirmer ce retour jeudi.

 

Mercredi soir, le gendre de Hugo Chavez et ministre des Sciences et des Technologies, Jorge Arreaza, a annoncé sur son compte Twitter que les médecins lui avaient indiqué que le président se trouvait dans un état «stable» mais toujours «délicat», sans fournir plus de précisions.

 

M. Arreaza se trouve auprès de Hugo Chavez en compagnie de nombreux proches, dont son frère Adan Chavez, gouverneur de l’Etat de Barinas (ouest), ainsi que ses trois filles et son fils.

 

La gravité de l’état de santé de Hugo Chavez pose la question de sa présence le 10 janvier devant l’Assemblée nationale, où il doit prêter serment pour un nouveau mandat après sa confortable réélection du 7 octobre.

 

Les deux principaux caciques du régime, Nicolas Maduro et Diosdado Cabello, on laissé entendre que cette investiture pourrait être reportée, mais l’opposition a insisté mercredi sur le respect de la constitution.

 

«Dans le cas où le président élu ne peut pas se présenter à sa prestation de serment pour des raisons liées à sa maladie, les dispositions prévues par la Constitution doivent être appliquées», a insisté le chef de la principale coalition de l’opposition.

 

Le candidat battu par Chavez en octobre Henrique Capriles, qui n’écartait pas ces derniers jours un report, s’est rangé à l’avis de la coalition en assurant mercredi sur Twitter que «les réponses à l’incertitude générée par le gouvernement se trouvent dans la constitution».

 

Toujours sur le site de microblogging, Diosdado Cabello a ensuite répondu que le gouvernement savait «très clairement» ce qu’il allait faire, appelant l’opposition à «s’occuper de ce qu’elle doit faire elle-même».

See on www.lapresse.ca

[Vidéo] Venezuela : l’opposition demande la vérité sur la santé d’Hugo Chavez

See on Scoop.itVenezuela

 Sur http://fr.euronews.com/ ;

See on www.youtube.com

[Vidéo] Un journal espagnol affirme que Hugo Chavez est en coma artificiel

See on Scoop.itVenezuela

L’entretien accordé par le vice-président du Venezuela à une télévision ne suffit pas à faire taire les rumeurs alarmistes sur Hugo Chavez.

See on www.youtube.com