Cuba, la fibre optique vénézuélienne inopérante et Internet limité

See on Scoop.itVenezuela

Au mois de mai 2012, plus d’un an après l’arrivée du câble à Cuba, le ministre vénézuélien de la Science, la technologie et l’innovation, Jorge Arreaza, a déclaré que le câble fonctionnait et qu’il améliorait aussi la connectivité au Venezuela. Toutefois, sur l’île, aucune amélioration en termes de rapidité ou de qualité d’accès à Internet n’a été remarquée.
See on libresameriques.blogspot.com

Raul Castro a rencontré l’état-major politique du Venezuela à La Havane

See on Scoop.itVenezuela

Le président cubain Raul Castro a rencontré quatre hauts responsables vénézuéliens à La Havane, où le président Hugo Chavez est en convalescence après une opération pour soigner son cancer, a annoncé un communiqué officiel publié dimanche.

Raul Castro s’est entretenu samedi soir avec les camarades Nicolas Maduro, vice-président du Venezuela (désigné par M. Chavez comme son héritier politique, ndlr), Diosdado Cabello, président de l’Assemblée nationale et premier vice-président du Parti socialiste uni du Venezuela, Rafael Ramirez, vice-président du gouvernement vénézuélien, et Cilia Flores, procureur général du pays frère, indique le comuniqué.

La rencontre a eu lieu dans le salon protocolaire de l’aéroport Jose Marti de La Havane où M. Castro était venu prendre congé samedi soir de la présidente argentine Cristina Kirchner et de son homologue péruvien Ollanta Humala.

See on www.romandie.com

Vénézuéla : coup de force de l’opposition

See on Scoop.itVenezuela

A mille lieux de l’agitation habituelle qui règne à Caracas, des centaines de personnes se sont rassemblées dans les rues de la capitale pour dénoncer le report autorisé par le Tribunal suprême de justice de la prestation de serment d’Hugo Chavez, en raison de l‘état de santé du leader vénézuélien réélu pour un quatrième mandat.

 

Les manifestants entendent porter l’affaire devant un tribunal régional des droits de l’homme du Costa Rica.

 

“Le but de la manifestation est d’informer le public sur la décision de la Cour suprême de justice, sur la façon dont elle a violé la Constitution, et comment la Constitution et les textes qu’elles contient ont été manipulés. Je crois qu’il est possible de prendre des mesures lorsque les citoyens sont conscients de ce qui se passe réellement, soutient Gerardo Blyde, député de l’opposition.”

Les opposants, qui refusent de soumettre le calendrier électoral à un hypothétique retour de Chavez, se sont donnés rendez-vous le 23 janvier pour un grand rassemblement dans les rues de Caracas.

 

Pendant ce temps, à Cuba, plusieurs dirigeants sud-américains se sont rendus au chevet du leader vénézuélien dont l‘état pourrait, selon l’opposition, s‘être considérablement dégradé.

 

Son propre frère, Adan Chavez, a catégoriquement démenti les rumeurs selon lesquels le président se trouverait désormais dans le coma.

See on fr.euronews.com

Venezuela : L’opposition dénonce « les usurpateurs »

See on Scoop.itVenezuela

« Quelle est notre indépendance quand nos responsables du gouvernement vénézuélien vont prendre leurs ordres à Cuba auprès du comandant, s’indigne Maria Corina Machado Lors de la première Assemblée populaire réuni par Voluntad Popular à Caracas ce samedi 12 janvier. Mais auprès de quel comandant ? Nicolas Maduro a dit lui-même que Diosdado Cabello n’avait pas rencontré Hugo Chavez ! »

Après le coup dur de la décision du Tribunal suprême de justice (TSJ) d’autoriserNicolas Maduro à conserver son poste de vice président, prenant ainsi manifestement des libertés avec la constitution, l’opposition vénézuélienne tente de reconstituer ses forces. « La politique, c’est discuter » a expliqué Carlos Vecchio, numéro deux de Voluntad popular. Sa formation a donc décidé d’organiser des Assemblées populaires dans tout le pays pour que tous les citoyens puissent débattre.

 

Une vingtaine de ces Assemblées populaires s’est déroulée à travers le pays samedi 12 janvier. Celle de Chaquaito, dans le centre-est de Caracas, a réuni un millier de personnes et duré plus de trois heures. Le débat alternait des prises de parole de citoyens ordinaires et de responsables politiques.

See on blog.lefigaro.fr