Venezuela: le président Maduro veut un million de miliciens

See on Scoop.itVenezuela

«Nous avons 400 000 miliciens. Nous devons aboutir le plus tôt possible à un million de miliciens (…) pour défendre la patrie (…) et non pour commettre des actes contre la communauté, comme agresser ou kidnapper», a déclaré mardi soir M. Maduro lors d’une cérémonie de désarmement volontaire dans le quartier populaire de Petare, à Caracas.

 

Ces milices civiles, créées en 2005 par l’ex-président Hugo Chavez (1999-2013), ont été officiellement rattachées aux forces armées en 2009. Appelées «Peuple en armes» par le gouvernement, elles visent à appuyer l’armée ou à résister à celle-ci en cas de basculement des militaires en faveur d’un coup de force, comme celui qui avait failli coûter son siège à Hugo Chavez en 2002.

Les opposants à ces milices les qualifient plutôt de «garde prétorienne» du président et affirment qu’elles favorisent une militarisation de la société.

 

Cette annonce survient deux jours après l’arrestation au Venezuela de deux membres supposés d’un groupe impliqué, selon Caracas, dans un projet d’assassinat du président Maduro inspiré par l’ex-président colombien Alvaro Uribe.

 

Parallèlement au renforcement des effectifs des milices, le gouvernement mène une campagne de désarmement volontaire et a promulgué en juin une loi sur le contrôle des armes qui condamne notamment le port de celles-ci à 20 ans de prison.

See on www.lapresse.ca

Publicités

La Russie, l’Iran, le Venezuela et d’autres pays mettent en garde contre les séquelles de toute intervention militaire en Syrie

See on Scoop.itVenezuela

Maduro: C’est l’impérialisme américain qui fournit les armes les plus sophistiquées aux terroristes en Syrie

Le président de Venezuela, Nicolas Maduro, a mis en gade à nouveau contre les séquelles de toute éventuelle intervention militaire américano-occidentale en Syrie, appelant à la solidarité avec la Syrie face aux plans qui la visent.

 

Dans des déclarations faites lors de sa visite du croiseur militaire russe « Moscou » qui visitaient les ports vénézuéliens, Maduro a fait noter que l’agression contre la Syrie pourrait être le début d’une grande confrontation internationale et d’une guerre destructive.

 

« Nous défendons la paix en Syrie et les voies pacifiques pour éviter toute éventuelle guerre terroriste contre elle » a-t-il affirmé.

 

De son côté, le ministre vénézuélien de l’Énergie et du Pétrole, Rafael Ramírez, a affirmé que toute agression militaire contre la Syrie touchera les prix mondiaux du pétrole.

 

Dans le même contexte, nombre de partis et d’organisations vénézuéliens ont exprimé leur solidarité avec la Syrie, appelant à une manifestation, jeudi prochain, devant l’ambassade des Etats-Unis à Caracas pour refuser toute éventuelle agression contre la Syrie.

See on www.palestine-solidarite.org

Venezuela: un Grec arrêté avec 6,4 kilos de cocaïne à l’aéroport

See on Scoop.itVenezuela

Un Grec qui voulait se rendre à Rome en emportant avec lui 6,4 kilos de cocaïne a été interpellé à l’aéroport de Caracas, a indiqué lundi l’Office national anti-drogues vénézuélien.

 

L’homme a été arrêté par la police dans la zone d’embarquement alors qu’il s’apprêtait à prendre un vol à destination de la capitale italienne, selon un communiqué de l’Office.

 

Les policiers ont découvert «à l’intérieur d’un sac de sport une substance blanche en poudre qui s’est révélée être de la cocaïne», a précisé l’Office.

Le voyageur a aussitôt été arrêté.

 

Le Venezuela est considéré par les Nations unies comme un pays non producteur de drogues mais son territoire est de plus en plus traversé par les narcotrafiquants. En 2012, quelque 45 tonnes y ont été saisies, selon des chiffres officiels.

See on www.liberation.fr

Venezuela: un assassinat de Maduro déjoué, selon les autorités

See on Scoop.itVenezuela

Le gouvernement vénézuélien a annoncé lundi l’arrestation de deux membres supposés d’un groupe impliqué, selon Caracas, dans un projet d’assassinat du président Nicolas Maduro inspiré par l’ex-président colombien Alvaro Uribe.

Le 13 août, les autorités ont arrêté les Colombiens Victor Johan Guache Mosquera et Erick Leonardo Huertas Rios, membres d’un groupe de 10 personnes qui projetait d’assassiner le président vénézuélien, a annoncé lundi à la presse le ministre de l’Intérieur Miguel Rodriguez.

 

Selon le ministre, les deux hommes devaient apporter un soutien «technique» à un tueur expérimenté identifié sous le nom de «David», qui aurait reçu ses ordres d’un autre Colombien, Oscar Alcantara Gonzalez, emprisonné cette année pour avoir commandité des meurtres par des mineurs. ce prisonnier est, selon M. Rodriguez, proche de l’ancien président colombien Alvaro Uribe.

«Alvaro Uribe, est sans aucun doute au courant de ces choses (…) Cela ne nous surprend pas que ce soit lui qui donne les instructions», a affirmé le ministre, précisant que les services de renseignements colombiens avaient aidé le Venezuela à arrêter les suspects.

 

Les autorités vénézuéliennes dénoncent régulièrement des plans visant à assassiner des membres de l’exécutif ou à renverser le gouvernement, avec la complicité de l’opposition.

 

En mai dernier, l’ex-président colombien (2002-2010) avait déjà été accusé par M. Maduro de fomenter un plan pour l’assassiner avec la complicité de certains responsables de l’opposition de droite vénézuélienne.

See on www.liberation.fr

Venezuela, stagnation de la pauvreté et insécurité sociale

See on Scoop.itVenezuela

Les résultats obtenus dans la lutte contre la pauvreté, que les statistiques des revenus attribuent au gouvernement du Venezuela depuis 1999, sont éclipsés par la violence et l’insécurité, qui entravent le plein exercice des droits à l’éducation, la santé, les loisirs et la jouissance des espaces publics. Les réformes constitutionnelles et juridiques depuis 2008 impliquent un nouveau revers après les progrès des droits fondamentaux dans la première présidence de Hugo Chavez, en centralisant le pouvoir politique, limitant la participation et les libertés démocratiques et le pluralisme, et augmentant la militarisation de la société. En même temps, les autorités insistent sur la criminalisation de la protestation sociale et les droits de l’Homme.

La polarisation existante au Venezuela est un scénario négatif pour la paix sociale et le respect des droits de l’homme. Le résultat de l’élection est la preuve que le pays est divisé en ce qui concerne le modèle social, économique et politique. 

L’accord atteint à l’Assemblée nationale pour établir un dialogue constructif qui permette d’adopter des lois essentielles pour le pays est un progrès significatif. Mais cette attitude de dialogue devrait être étendue à toute la gestion institutionnelle de l’Etat, en reconnaissant les autres et en respectant les dispositions de la Constitution, en particulier les droits de l’Homme qui y sont énoncés.

See on libresameriques.blogspot.com

Des organisations indigènes du Venezuela expriment leur ‘profonde douleur’ 20 ans après un massacre

See on Scoop.itVenezuela

La Coordination des organisations indigènes de l’Etat d’Amazonas (la COIAM) au Venezuela et l’organisation yanomami du Venezuela Horonami ont publié une déclaration commune pour marquer le 20e anniversaire du massacre de 16 Indiens yanomami dans la communauté de Haximu, à proximité de la frontière brésilienne.

 

Les Indiens y expriment leur ‘profonde douleur’ suite à la mort de leurs parents yanomami, en 1993, aux mains des orpailleurs brésiliens; ils mettent en garde également contre le nombre croissant d’orpailleurs illégaux qui continuent à opérer sur leur terre, apportant des maladies et favorisant l’apparition de nouveaux conflits.

 

Les organisations y décrivent aussi la présence de campements miniers dans les régions reculées du territoire yanomami, dont les conséquences sont dévastatrices pour les communautés ainsi exposées aux maladies et à la violence, à la pollution des rivières par le mercure et à d’autres problèmes sociaux et environnementaux.

 

Elles affirment que Horonami avait alerté les autorités de la présence d’orpailleurs illégaux sur leur terre, demandant la prise de mesures urgentes pour empêcher les invasions. Mais aucune action n’a été engagée.

 

La déclaration évoque également le massacre présumé qui aurait eu lieu en septembre 2012 dans la communauté de Irothateri, et qui, bien que non confirmé, a fait émerger des preuves de la présence d’orpailleurs travaillant dans la région.

 

Les organisations demandent que le gouvernement vénézuélien applique l’accord bi-national signé peu après le massacre de Haximu, en présence de la Commission interaméricaine des droits de l’homme, et dans lequel le Brésil et le Venezuela s’étaient engagés à mettre en place ‘un plan de protection concerté et permanent pour surveiller et contrôler l’entrée des orpailleurs illégaux sur le territoire yanomami’.

See on www.survivalfrance.org

Le Venezuela va équiper ses quartiers à risques de 30 000 caméras de surveillance

See on Scoop.itVenezuela

Le Venezuela va déployer 30 000 caméras de surveillance sur l’ensemble de son territoire pour tenter de juguler la forte insécurité dont souffre le pays, a annoncé mercredi 21 août le gouvernement. La plupart seront fixées dans les quartiers à risques de Caracas.

Plusieurs de ces boîtiers, de fabrication chinoise, ont déjà été installés à Sucre (nord, Etat de Miranda), localité des environs de la capitale, au fort taux de criminalité. Le dispositif sera géré par les forces de police de manière à répondre le plus rapidement possible aux délits constatés sur les écrans.

 

D’autres caméras seront placées à Petare, quartier réputé comme étant le plus dangereux de Caracas, selon le ministère de l’intérieur. Grâce à ce dispositif, il sera désormais possible de « générer une situation de sécurité », assure le ministre.

See on www.lemonde.fr

Vénézuela: 2,6% de croissance au 2T

See on Scoop.itVenezuela

L’économie vénézuélienne a enregistré une croissance de 2,6% sur un an au deuxième trimestre de cette année, après un premier trimestre marqué par un ralentissement à 0,7%, a annoncé jeudi la Banque centrale du Venezuela (BCV).

« L’économie vénézuélienne a enregistré au premier trimestre une croissance de 0,7%, qui a continué sur une tendance ascendante avec 2,6% » au deuxième trimestre, a annoncé à la presse le président de la BCV, Eudomar Tovar.

Ces chiffres ont cependant conduit le ministre des Finances Nelson Merentes à réduit de moitié la prévision de croissance pour 2013, qui était de 6% au début de l’année.
« Si l’économie continue sur cette voie, nous pouvons affirmer que le Venezuela affichera une croissance de 3% ou plus en 2013 », a annoncé le ministre lors de la même conférence de presse.

Les performances au deuxième trimestre ont été portées par les secteurs de l’industrie manufacturière (+5,7%) et le commerce (+4,2%).

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a récemment appelé entreprises et investisseurs internationaux à devenir des acteurs de l’économie de ce pays pétrolier fortement handicapé par une inflation avoisinant les 30%.

See on www.lefigaro.fr