Venezuela: le président Maduro veut un million de miliciens

See on Scoop.itVenezuela

«Nous avons 400 000 miliciens. Nous devons aboutir le plus tôt possible à un million de miliciens (…) pour défendre la patrie (…) et non pour commettre des actes contre la communauté, comme agresser ou kidnapper», a déclaré mardi soir M. Maduro lors d’une cérémonie de désarmement volontaire dans le quartier populaire de Petare, à Caracas.

 

Ces milices civiles, créées en 2005 par l’ex-président Hugo Chavez (1999-2013), ont été officiellement rattachées aux forces armées en 2009. Appelées «Peuple en armes» par le gouvernement, elles visent à appuyer l’armée ou à résister à celle-ci en cas de basculement des militaires en faveur d’un coup de force, comme celui qui avait failli coûter son siège à Hugo Chavez en 2002.

Les opposants à ces milices les qualifient plutôt de «garde prétorienne» du président et affirment qu’elles favorisent une militarisation de la société.

 

Cette annonce survient deux jours après l’arrestation au Venezuela de deux membres supposés d’un groupe impliqué, selon Caracas, dans un projet d’assassinat du président Maduro inspiré par l’ex-président colombien Alvaro Uribe.

 

Parallèlement au renforcement des effectifs des milices, le gouvernement mène une campagne de désarmement volontaire et a promulgué en juin une loi sur le contrôle des armes qui condamne notamment le port de celles-ci à 20 ans de prison.

See on www.lapresse.ca

Publicités

La Russie, l’Iran, le Venezuela et d’autres pays mettent en garde contre les séquelles de toute intervention militaire en Syrie

See on Scoop.itVenezuela

Maduro: C’est l’impérialisme américain qui fournit les armes les plus sophistiquées aux terroristes en Syrie

Le président de Venezuela, Nicolas Maduro, a mis en gade à nouveau contre les séquelles de toute éventuelle intervention militaire américano-occidentale en Syrie, appelant à la solidarité avec la Syrie face aux plans qui la visent.

 

Dans des déclarations faites lors de sa visite du croiseur militaire russe « Moscou » qui visitaient les ports vénézuéliens, Maduro a fait noter que l’agression contre la Syrie pourrait être le début d’une grande confrontation internationale et d’une guerre destructive.

 

« Nous défendons la paix en Syrie et les voies pacifiques pour éviter toute éventuelle guerre terroriste contre elle » a-t-il affirmé.

 

De son côté, le ministre vénézuélien de l’Énergie et du Pétrole, Rafael Ramírez, a affirmé que toute agression militaire contre la Syrie touchera les prix mondiaux du pétrole.

 

Dans le même contexte, nombre de partis et d’organisations vénézuéliens ont exprimé leur solidarité avec la Syrie, appelant à une manifestation, jeudi prochain, devant l’ambassade des Etats-Unis à Caracas pour refuser toute éventuelle agression contre la Syrie.

See on www.palestine-solidarite.org