Près de 48 heures de détention pour un journaliste américain au Venezuela

See on Scoop.itVenezuela

Jim Moody Wyss, correspondant du journal le Miami Herald en Colombie se trouvait depuis jeudi 7 novembre au Venezuela. Il avait été arrêté par des agents de la Garde nationale le soir même. Le journaliste préparait plusieurs reportages sur la pénurie de produits de première nécessité et sur les prochaines élections municipales le 8 décembre prochain. Il a finalement été remis en liberté ce samedi soir.

 

Il venait d’interviewer un candidat de l’opposition à San Cristobal, à quelques kilomètres de la frontière colombienne.

De retour à son hôtel, Jim Moody Wyass avait été arrêté par plusieurs agents de la Garde nationale vénézuélienne. Son matériel de travail et ses affaires personnelles avaient alors été réquisitionnées. Le journaliste avait été transféré dans les locaux des services d’Intelligence Militaire de l’Etat de Tachira.

 

Ce samedi 9 novembre, Jim Moody Wyss avait été placé en détention à Caracas. Motif : il est venu sur le sol vénézuélien avec un visa de touriste et non un visa de travail. Plusieurs unités militaires avaient alors cherché à déterminer sa fonction et sa mission dans le pays.

 

Ce samedi soir, Jim Moody Wyss a finalement été libéré. Il se trouve désormais au consulat des Etats-Unis de Caracas. Les autorités américaines précisent qu’il est en bonne santé et qu’il n’a pas été maltraité.

See on www.rfi.fr

Publicités

Les commentaires sont fermés.