Inflation et pénuries au Venezuela, le remède pire que le mal ?

See on Scoop.itVenezuela

Baisses forcées des prix et volonté de limiter les bénéfices du secteur marchand au Venezuela inquiètent des analystes, qui doutent que de l’efficacité de ces mesures dictées par le président Nicolas Maduro pour lutter contre une inflation record et des pénuries récurrentes.

Victor Maldonado, directeur exécutif de la Chambre de commerce de Caracas, avertit que beaucoup de chaînes de magasins contraintes à baisser leurs tarifs vont faire faillite.

 

Si les commerces sont « obligés de vendre au-dessous du coût actuel et doivent en plus rembourser l’argent » encaissé pour avoir pratiqué des « prix prétendument spéculatifs, il leur sera impossible de s’en remettre », a-t-il affirmé dans le journal Ultimas Noticias.

 

Mais le député de la majorité socialiste Andrés Eloy Méndez a démenti que la régulation des prix affecte le marché et assuré que le gouvernement « continuera de protéger le salaire des Vénézuéliens avec des mesures qui leur permettront d’acquérir des biens et des services à des prix justes ».

 

Pour l’analyste politique Luis Vicente Leon, ces mesures ont pour véritable but de « capter l’électorat » en vue des municipales.

 

Selon lui, le gouvernement « s’attaque aux conséquences plutôt qu’aux causes » de la crise économique, due à la surévaluation de la monnaie locale, le bolivar, au gel des prix et à la faible productivité d’entreprises expropriées par le pouvoir tout au long des mandats de Hugo Chavez (1999-2013)

See on www.directmatin.fr

Publicités

Les commentaires sont fermés.