Où en est le chavisme après Chávez ?

See on Scoop.itVenezuela

Quelques jours avant les élections municipales du 8 décembre, le Parlement vient d’adopter une « loi habilitante » qui permettra au nouveau chef de l’exécutif, Nicolás Maduro, de gouvernent par décrets. Avant lui, Hugo Chávez y avait eu recours… de même que tous ses prédécesseurs. Au-delà de cette échéance, quelle est la situation du pays près de 9 mois après le décès d’Hugo Chávez qui concentrait sur sa personne à la fois le régime « bolivarien » et toute la rhétorique d’une pseudo-révolution mais qui a pu compter avec une assise populaire tant les attentes sociales et les espoirs étaient et demeurent immenses pour une grande majorité de la population.

 

Cependant, les signes d’un effritement de ce soutien se multiplient et le culte de la personnalité qui fonctionnait si bien avec Chávez est définitivement en panne tandis que la propagande pro-régime ne suffit plus à garantir une large adhésion. Ceci dans un contexte où le mécontentement contre les pénuries, l’inflation galopante et la corruption notamment commence à se faire entendre jusqu’à la base des mouvements bolivariens, et dont certains appellent à radicaliser la révolution, où des grèves éclatent (travailleurs universitaires, dans le secteur de l’industrie alimentaire – Aceites Diana, Lácteos Los Andes, Grupo Souto, Monaca… –, chez les sidérurgistes du bassin de l’Orénoque….), où luttes territoriales (terres indigènes, semences agricoles, contre la contamination des sols et des fleuves, contre les mines de charbon…) se poursuivent et font surgir de nouvelles remises en question du « modèle » politique et productif, et alors que l’unanimisme auparavant de rigueur au sein des cercles du pouvoir et aux échelons intermédiaires du parti et de l’Etat commencent à se fissurer et des voix dissidentes se font entendre.

jlcrcfx‘s insight:

Un point de vue communiste libertaire

See on oclibertaire.free.fr

Publicités

Les commentaires sont fermés.