Le Vénézuela va fixer le prix des voitures neuves

See on Scoop.itVenezuela

Le Venezuela est en proie à une crise économique que le gouvernement du Président Maduro n’arrive pas à endiguer. Dans sa troisième série de mesures pour contrer la crise, le Venezuela va désormais fixer le prix des voitures neuves et encadrer encore plus les importations.

 

La voiture neuve est une chose rare au Venezuela, la production locale y est erratique et les importations lourdement taxées. Les Vénézuéliens sont en proie à une très forte inflation et l’achat d’une voiture devient un moyen d’épargner sans que son capital ne soit entamé par l’inflation. Faute de pouvoir se payer une « américaine » neuve comme la Dodge Forza, beaucoup se rabattent sur de vénérables Ford des années 60. Tant est si bien que les voitures à peine sortie des concessions prennent de la valeur et il n’est pas rare de voir des occasions déjà fortement kilométrées être vendues plus chères qu’un modèle neuf.

 

Dans le but de bloquer ces phénomènes et de limiter l’inflation galopante, le successeur de Chavez déclare : « La production automobile doit être régulée et renforcée au Venezuela (…) pour baisser les prix des voitures neuves fabriquées au Venezuela et ceux des véhicules importés et des voitures d’occasion ».

 

L’Etat va donc fixer un prix « juste » et réguler aussi les prix des occasions. Une voiture d’occasion ne pourra plus désormais être vendue plus chère que le même modèle neuf.

 

Du coté des analystes, on ne croit pas que cette mesure atteindra son but, au contraire. Le marché de la location immobilière est lui aussi contrôlé par l’Etat et le marché noir s’est développé d’une façon galopante faisant grimper les prix encore plus hauts que prévus. La « prohibition » ou le contrôle produisent artificiellement la rareté et les prix explosent. L’inflation actuelle au Venezuela est environ de 50%.

See on www.leblogauto.com

Publicités

Les commentaires sont fermés.