L’ambassade du Venezuela à Nairobi, lieu d’un trafic de drogue?

See on Scoop.itVenezuela

La valise diplomatique de l’ambassade du Venezuela à Nairobi servait à importer de la drogue, a affirmé mercredi un témoin au procès des auteurs présumés du meurtre, fin juillet 2012, de la Chargée d’affaires du Venezuela au Kenya, Olga Fonseca.

«Je sais que l’ambassade était utilisée pour un trafic de drogue, utilisant la valise diplomatique», a déclaré un ancien chauffeur de la représentation vénézuélienne, Kevin Lameck, interrogé par l’avocat d’un des accusés, Dwight Sagaray, premier secrétaire de l’ambassade lors du meurtre d’Olga Fonseca, étranglée dans la nuit du 26 au 27 juillet dans sa résidence de Nairobi.

Parmi les pistes concernant le meurtre de Mme Fonseca, la presse kényane avait évoqué des pressions exercées par Mme Fonseca sur des employés de l’ambassade pour qu’ils retirent leur plainte pour harcèlement sexuel contre M. Carrillo Silva, puis un possible trafic de drogue dans l’enceinte diplomatique.

Les autorités de Caracas, peu loquaces sur cette affaire, avaient nié en août 2012 tout trafic de drogue et affirmé que le meurtre était lié à des «problèmes internes de nature professionnelle entre employés de l’ambassade».

See on www.lapresse.ca

Publicités

Les commentaires sont fermés.