Cuba et le Venezuela prêts au dialogue avec les USA

See on Scoop.itVenezuela

Les difficultés économiques de Cuba et du Venezuela pourraient les pousser à une normalisation des relations avec les USA, écrit lundi le quotidien Izvestia.

 

Le président cubain Raul Castro et son homologue vénézuélien Nicolas Maduro se sont entretenus ce week-end à La Havane. Raison officielle de leur rencontre ? La célébration du 9ème anniversaire de l’Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique (ALBA), qui réunit huit pays d’Amérique latine. Selon des informations officieuses, il était surtout question d’élaborer une stratégie commune  pour rétablir le dialogue avec les Etats-Unis.

 

Julia Sweig, experte de la question cubaine au Conseil américain des relations internationales, pense que les signaux émis par La Havane aux Américains sont dus au fait qu’après le décès d’Hugo Chavez le Venezuela ne pouvait plus assurer sa fonction de principal sponsor de la révolution cubaine.

 

« L’économie cubaine a du mal à rester à flot sans le pétrole vénézuélien bon marché », analyse-t-elle.

 

Vladimir Soudarev, directeur adjoint de l’Institut de l’Amérique latine à l’Académie des sciences de Russie, pense également que Nicolas Maduro doit se concentrer aujourd’hui sur les problèmes nationaux au lieu de promouvoir la révolution bolivarienne.

 

En effet la dette vénézuélienne s’élève à 70% du PIB et le déficit budgétaire atteint 13%. La dette de la principale compagnie pétrolière Petroleos de Venezuela S.A. dépasse 40 milliards de dollars.

 

Il ne faut pas miser sur les créanciers potentiels dans la région, selon l’expert. Le consortium pétrolier Petrocaribe, dont font partie les pays des Caraïbes, est lui-même mal en point et se voit forcé d’augmenter ses tarifs pétroliers.

 

Le donateur habituel, la Chine, a conscience que les 5 milliards de dollars demandés par Maduro au cours de sa visite à Pékin en septembre vont « tout simplement s’évaporer », selon Vladimir Soudarev. C’est pourquoi la Chine a soumis ce prêt à des conditions très strictes et n’acceptera de donner cet argent que pour des projets concrets – qui n’existent pas.

See on fr.ria.ru

Publicités

Les commentaires sont fermés.