A la Une : le Venezuela sous le choc après le meurtre d’une ancienne Miss

See on Scoop.itVenezuela

Pour la première fois, le gouvernement vénézuélien reconnaît une augmentation de la violence dans le pays. « Il faut faire quelque chose », a martelé le président Nicolas Maduro, cité par le journal Tal Cual. Le journal rappelle que le ministre de l’Intérieur avait affirmé, il y a quelques jours encore, que l’insécurité avait baissé de 30% au cours de l’année dernière. D’après le président, « la violence est le fruit des valeurs négatives véhiculées par l’industrie culturelle ». Ces propos se trouvent en Une du Correo del Orinoco, journal proche du gouvernement.

 

Selon la presse, Nicolas Maduro est sous pression et doit fournir des résultats. Mercredi 8 janvier 2014, une centaine d’artistes, comédiens et présentateurs de télévision ont manifesté à Caracas, nous apprend Tal Cual. Ils demandaient au président de mettre en place une « politique de sécurité sérieuse et efficace ». 

 

Pourquoi le meurtre de Monica Spear, Miss Venezuela 2004 et actrice de télénovelas a-t-il suscité une telle indignation dans le pays ? Le Washington Post tente une réponse : « Il faut savoir qu’au Venezuela les reines de beauté sont vénérées comme des sportifs de haut niveau ou des comédiens célèbres. Ce n’est pas un meurtre comme les autres. Le président Nicolas Maduro est contraint d’agir pour apaiser la colère de l’opinion publique ».D’où sa proposition de faire voter une « Loi de pacification » afin de lutter contre la violence, une violence qui touche en majorité les plus pauvres. Le président demande le soutien des gouverneurs et des maires, y compris ceux de l’opposition, souligne Tal Cual.  

See on www.rfi.fr

Publicités

Les commentaires sont fermés.