Les feuilletons télévisés « telenovelas » alimentent-ils la violence au Venezuela ?

See on Scoop.itVenezuela

Les +telenovelas+, ces feuilletons télévisés latinos-américains regardés chaque jour par des millions de personnes, alimentent-elles la violence au Venezuela, pays victime d’une criminalité record ?

 

C’est l’accusation portée par le président Nicolas Maduro, qui leur reproche de propager des valeurs néfastes.

 

Après le meurtre début janvier au cours d’une tentative de vol d’une ex-reine de beauté et actrice de série, Monica Spear, le président a lancé une vaste campagne de lutte contre la violence.

 

Il a notamment ordonné une révision de la programmation de toutes les chaînes télévisées du pays, assurant que ces feuilletons dont les Vénézuéliens sont particulièrement friands répandaient « des anti-valeurs » telles que « la mort, le culte de la drogue, le culte des armes, le culte de la violence ».

 

Pour l’experte en médias de masse Carolina Acosta, « on ne peut pas dire que la +telenovela+ incite à la violence » car aucun étude n’est venue le confirmer. Mais le président, qualifiant de « ridicules » ses critiques, a promis d’aller jusqu’à utiliser ses pouvoirs spéciaux lui permettant de gouverner par décrets pour édifier « une nouvelle culture télévisuelle et cinématographique » pour les Vénézuéliens, qui passent en moyenne six heures par jours devant leur petit écran, selon l’institut AGB Medicion TV. 

See on www.jeanmarcmorandini.com

Publicités

Les commentaires sont fermés.