Un peu de Venezuela sous les voûtes

See on Scoop.itVenezuela

La soirée de samedi soir -la deuxième du week-end- avait des couleurs latinos sous les voûtes de la taverne.

 

Ricardo Sandoval n’hésite pas à raconter des anecdotes et à faire rire son public. Il narre entre autres l’étrange aventure d’un morceau qui eut moult succès dans son Venezuela natal : au départ une cassette magnétique apportée par on ne sait qui, qu’on qualifia de “siciliana” dans le pays. Puis, par un incroyable concours de circonstances, il s’avéra que ce morceau était… une valse corse ! Sandoval a fait apprécier son jeu de haut vol. Pas étonnant, car le musicien, diplômé de l’institut universitaire d’études musicales de Caracas, après avoir mené des études de perfectionnement en Allemagne, à Cologne, participe régulièrement à des festivals en Europe, en Amérique latine et au Japon. Devenu un must pour mandoline et bandolas du Venezuela, Sandoval a joué avec des artistes de renommée internationale tels que John Paul Jones, Hamilton Hollande, Mike Marshall et Paco Pena. Il vit actuellement à Metz et dirige deux orchestres amateurs au Luxembourg.

See on www.lejsl.com

Publicités

Les commentaires sont fermés.