Le Venezuela et le Mercosur évaluent un projet de promotion du tourisme

See on Scoop.itVenezuela

Des officiels du Venezuela et du Marché commun du Sud (Mercosur) se sont rencontrés mardi à Caracas pour évaluer un projet visant à stimuler le tourisme au Venezuela.

Le ministre vénézuélien du Tourisme, Andres Izarra, a discuté des stratégies du projet avec Georthon Branquinho, le représentant de la Promotion du tourisme du Mercorsur au Japon.

M. Branquinho est arrivé au Venezuela au début du mois de février. Il a visité des sites touristiques comme les parcs de Cachamay et La Llovizna dans l’Etat de Bolivar (sud), dans le cadre d’un circuit touristique régional visant à promouvoir les sites touristiques naturels d’Amérique du Sud auprès du marché asiatique en pleine expansion.

Plus tôt ce mois-ci, M. Izarra avait déclaré que le Venezuela aspirait à devenir une destination touristique pour le marché asiatique.

Il a également rencontré les ambassadeurs de la Chine et du Japon au Venezuela pour élaborer des stratégies visant à attirer les touristes en provenance de ces deux pays.

See on french.peopledaily.com.cn

Publicités

Venezuela : trois morts dans des manifestations contre le gouvernement

See on Scoop.itVenezuela

Un militant favorable au gouvernement et un étudiant ont été tués par balles mercredi 12 février en marge d’une manifestation d’opposants et d’étudiants à Caracas, a annoncé la responsable du ministère public vénézuélien, Luisa Ortega Diaz. Un autre militant a été tué, lui aussi par balle, à Chacao, un des quartiers populaires de l’est de la capitale vénézuélienne, selon le maire de la municipalité.

En outre 23 personnes ont été blessées dans les manifestations organisées dans plusieurs villes du pays.

 

De son côté, le ministre de l’intérieur, Miguel Rodriguez Torres, a précisé qu’untotal de 30 personnes avaient été arrêtées. « Ils avaient tous des capuches, des radios et avaient dans leurs sacs des cocktails Molotov, des pierres, tous types d’objets visant à agresser les policiers », a-t-il affirmé.

 

Mercredi, les manifestants exigeaient aussi la libération immédiate d’une dizaine d’étudiants incarcérés ces derniers jours. « Nous marchons parce que nous voulons que nos camarades emprisonnés soient libérés, mais aussi en raison de la situation du pays, de la détérioration de l’économie, des pénuries qui nous rendent malades et de l’insécurité », a déclaré à l’AFP Daniela Muñoz, étudiante en médecine.

 

Inflation, pénuries, insécurité : le pays pétrolier traverse actuellement une zone de turbulences que peine à contenir le successeur de Hugo Chavez (1999-2013). Parallèlement à cette marche, le gouvernement avait aussi convoqué mercredises partisans en divers points de la capitale pour célébrer le Jour de la jeunesse.

See on www.lemonde.fr