Venezuela : Maduro annonce un dialogue national face à la contestation

See on Scoop.itVenezuela

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a annoncé, dimanche 23 février, qu’il lançait un dialogue national pour répondre à une vague de manifestations massives lors desquelles dix personnes ont été tuées.

« Il s’agit d’une conférence nationale de paix que je vais lancer mercredi prochain avec tous les courants sociaux, politiques, corporatistes, religieux », a déclaré M. Maduro devant une foule de partisans réunis à l’extérieur du palais présidentiel.

M. Maduro a indiqué qu’étaient notamment convoqués lundi pour des réunions préalables les gouverneurs de région, y compris ceux qui appartiennent à l’opposition, parmi lesquels Henrique Capriles, ancien candidat à l’élection présidentielle.
See on www.lemonde.fr

Publicités

Manifestations au Venezuela: Capriles reprend les devants

See on Scoop.itVenezuela

Des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées pour une manifestation politique, ce samedi 22 février 2014 à Caracas, la capitale du Venezuela. Cette mobilisation avait été convoquée par la coalition de l’opposition et de son dirigeant, Henrique Capriles. Après plus de deux semaines de protestation étudiante, ce dernier, jusqu’ici plutôt absent, s’est clairement réaffirmé comme un leader pour son pays.

Henrique Capriles est toujours le chef de l’opposition, et il tenait à le dire. Mais face aux divisions dans le pays, il a voulu se poser avant tout comme un rassembleur pour son camp, histoire d’interpeller les partisans de Nicolas Maduro. « Ce gouvernement est une erreur dans l’histoire du pays, a déclaré M. Capriles. Mais nous, nous ne pouvons pas effacer cette erreur et proposer la même chose. Nous devons construire une très grande force au Venezuela, qui soit capable de mobiliser tout le monde, y compris ceux qui portent le t-shirt rouge des socialistes. Une force qui soit capable de convoquer ceux qui ne pensent pas comme nous. »

See on www.rfi.fr

VENEZUELA. Propagande, censure, rumeurs : le combat passe par les médias

See on Scoop.itVenezuela

Alors que les opposants crient au « black-out » et à la censure, le gouvernement s’estime victime d’une « guerre médiatique ». 

 

« Ils veulent montrer au monde que le Venezuelaest en état de guerre civile alors qu’ici les gens travaillent ! Il faut cesser cette propagande de guerre », a déclaré jeudi le président socialiste Nicolas Maduro, avant de retirer aux journalistes de CNN leur permis de travail.

 

La chaîne avait organisé le même jour le premier débat entre étudiants de chaque camp politique. Si les temps de parole de chacun ont été respecté, des images des violences de ces derniers jours ont été diffusées en boucle pendant l’émission. Ce qui n’a manifestement pas plu au pouvoir en place.

See on tempsreel.nouvelobs.com