Les militants vénézuéliens d’ONG indépendantes des droits humains répondent aux médias internationaux

See on Scoop.itVenezuela

La fiabilité du rapport que nous publions ci-dessous tient à la nature de ses auteurs : militant(e)s et spécialistes des droits de l’homme – avocats, sociologues, criminologues, formateurs, communicateurs alternatifs et populaires, chercheurs universitaires, responsables d’organisations telles qu’Amnesty International Venezuela, Réseau d’Appui Justice et Paix, Provea… Autant d’ONG qui connaissent bien la réalité vénézuélienne parce qu’elles travaillent sur le terrain et publient régulièrement des rapports critiques assortis de recommandations au gouvernement.

« Un regard alternatif sur la situation actuelle des droits humains au Venezuela »

« En 2003, Amnesty International avait tiré la sonnette d’alarme à propos de l’instrumentalisation du discours des “Droits de l’Homme au Venezuela”. Cet avertissement  reste valable aujourd’hui. Nous voyons avec préoccupation comment certains secteurs de l’opposition ont cherché à créer la matrice d’opinion selon laquelle, au Venezuela, des jeunes qui exercent leur droit à la protestation pacifique sont réprimés et assassinés par l’État, dans un contexte généralisé et systématique de violation des droits humains. Cette stratégie fait des droits humains un instrument pour affaiblir un gouvernement démocratiquement élu et ignorer le vote de la majorité de la population exprimé lors des élections présidentielles d’avril 2013 et municipales de décembre 2013. Cette image de “répression par l’État” a pour but, de toute évidence, de délégitimer le gouvernement du Président Maduro sur les plans national et international et de forcer une “sortie” (2) non prévue par la Constitution. »

See on venezuelainfos.wordpress.com

Publicités

Les commentaires sont fermés.