Venezuela : experts « biaisés » du Washington Post (The Intercept)

See on Scoop.itVenezuela

Présentés comme indépendants, certains experts cités par le Washington Post à propos du Vénézuéla ne le sont, en fait, pas du tout. C’est ce que démontre preuves à l’appui, The Intercept, le nouveau site d’information lancé par Glenn Greenwald (proche d’Edward Snowden) avec l’aide de Pierre Omidyar (fondateur d’eBay).

 

Experts indépendants sur le Vénézuéla dans leWashington Post ? Pas sûr. C’est ce qu’affirme aujourd’hui The Intercept le nouveau site d’information lancé le 10 février dernier par First Look Media une société créée par Pierre Omidyar, le milliardaire qui a fondé eBay. A la tête de ce site ? Glenn Greenwald, l’homme qui a sorti les documents Snowden. The Intercept donne quelques exemples. Ainsi, à propos des actuelles manifestations étudiantes qui secouent tout le Venezuela depuis quelques semaines, leWashington Post cite Michael Shifter, le présidentd’Inter-American Dialogue, un think-tank basé à Washington. Puis le quotidien cite un autre expert, Moisés Naim, sans dire qu’il appartient aussi au même think-tank.

 

Surtout le Washington Post ne dit pas que certains des membres d’Inter-American Dialogue faisaient partie du gouvernement qui fut battu aux élections par Hugo Chavez. C’est ce qu’explique notamment The Intercept qui va même plus loin. En effet, ce think-tank comporte parmi ses fondateurs des sociétés comme les pétroliers Exxon Mobil, et Chevron qui interviennent au Venezuela ou un organisme de l’Etat américain, USAID.

See on www.arretsurimages.net

Publicités

Les commentaires sont fermés.