Venezuela : un an après la mort de Chavez, le pays va mal

See on Scoop.itVenezuela

Au Venezuela, les contestations contre l’insécurité, la crise économique et la pénurie remettent en cause l’autorité du président, Nicolas Maduro. Le chef d’Etat est l’héritier d’Hugo Chavez, l’emblématique président décédé le 5 mars 2013, il y a tout juste un an. Une année durant laquelle la révolution chaviste a été, plus d’une fois, remise en question.

 

Le « fantôme » d’Hugo Chavez, reste bien présent dans la société vénézuélienne, autant sur les murs des bâtiments que dans le cœur de nombreux Vénézuéliens. A chaque coin de rue, on peut l’apercevoir sur les façades de bâtiments officiels ou de logements, vêtu de son traditionnel uniforme militaire. Après 14 ans de gouvernance, l’ancien président a laissé des traces et des souvenirs.  Beaucoup de Vénézuéliens sont nostalgiques, de celui qu’ils appellent « el comandante ». Ils pensent même que, dans le contexte de crise actuel, Chavez aurait probablement fait mieux que le nouveau président. « Pour moi, Maduro est pire que Chavez, qui n’aurait pas laissé le pays plonger dans cette situation. Il avait du cœur pour le Venezuela » affirme un jeune de 20 ans. Le chef de la révolution socialiste avait réussi à établir une relation très forte avec les plus pauvres notamment, grâce à son humour, son sens du contact, son charisme et le financement de nombreux programmes sociaux. Angel Huice, gardien de 54 ans, confirme : « Sans la révolution, il n’y a pas de vie, sans la révolution nous serions de nouveau exclus ». 
See on www.tv5.org

Publicités

Les commentaires sont fermés.