Au Venezuela, pénurie et petits trafics en série

See on Scoop.itVenezuela

A Caracas, Elsy Marino fait en moyenne six à dix heures de queue par semaine. « Tout manque tout le temps : les œufs, l’huile, la farine de maïs. Alors forcément, les gens en ont marre », soupire-t-elle. Mais pour cette employée de service, chaviste convaincue, pas question d’aller manifester « avec les bourgeois de l’opposition ». La raison de la crise, selon elle ? « Hugo Chavez n’est plus là », répond-elle.

Son successeur, Nicolas Maduro, est décidé à lutter contre « les spéculateurs et les accapareurs », responsables, selon lui, de la crise. Il a annoncé, samedi 8 mars, la mise en place « d’un système supérieur d’approvisionnement » qui prévoit la distribution de « cartes électroniques de rationnement ». La mesure n’est pas de nature à calmer une opposition qui reproche au pouvoir d’avoir pris Cubapour modèle.

See on www.lemonde.fr

Publicités

Les commentaires sont fermés.