Venezuela – La droite anti-chaviste cherche à occuper la rue

See on Scoop.itVenezuela

La droite et la bourgeoisie ont des atouts dans leur jeu. Après 2003, les dirigeants chavistes, tout en poursuivant leurs plans sociaux, se sont contentés d’un compromis avec la bourgeoisie, qui a conservé l’essentiel de son pouvoir économique. Celle-ci ne se prive pas de spéculer sur les flux financiers au détriment du régime, mais aussi sur les importations, notamment alimentaires, ce qui lui permet d’organiser des pénuries.

Les travailleurs et les classes populaires n’auraient pas intérêt à laisser la rue à l’opposition de droite. Si la politique de Chavez a comporté des concessions en leur faveur, elle ne leur garantit rien pour l’avenir. Elles aussi ont des revendications à satisfaire. Elles doivent d’abord compter sur leurs propres forces et sur leur combativité. Après tout, en 2002-2003, lors des deux tentatives de coup d’État, c’est parce que les habitants des quartiers populaires s’étaient mobilisés que celles-ci avaient capoté. Ils devront le faire de nouveau, non pour tirer les marrons du feu pour les dirigeants chavistes, mais pour eux-mêmes.

See on www.lutte-ouvriere-journal.org

Publicités

Les commentaires sont fermés.