Venezuela : l’opposition se dit victime de menaces et renonce à manifester

See on Scoop.itVenezuela

Se disant menacé, un parti d’opposition vénézuélien a renoncé à convoquer, samedi 15 mars, à Caracas, une march de protestation contre les violences policières qui ont marqué la vague de protestation contre le pouvoir qui a fait 28 morts depuis début février.

Le parti d’opposition radical Volonté populaire (VP), qui souhaite pousser le gouvernement vers la sortie en multipliant les manifestations, a pris cette décision après avoir constaté l’existence de « menaces de groupes violents » sur cette manifestation, a annoncé sur Twitter, Johan Merchan, porte-parole du parti.

 

VP, dont le président Leopoldo Lopez est incarcéré depuis mi-février pour« incitation à la violence », avait initialement appelé ses partisans à se mobilisersamedi dans le quartier de Caricuao (ouest de Caracas) pour protester contre la répression « des forces de sécurité et de groupes illégaux contre les manifestants ».

 

Depuis le début du mouvement de grogne lancé le 4 février en province, opposition et étudiants d’un côté et gouvernement de l’autre s’accusent mutuellement d’encourager de jeunes radicaux à attaquer le camp adverse à l’arme à feu.

See on www.lemonde.fr

Publicités

Les commentaires sont fermés.