Derrière les mensonges à propos des manifestations au Venezuela

See on Scoop.itVenezuela

 Le ministre américain des Affaires étrangères John Kerry a récemment appelé le gouvernement vénézuélien à mettre fin à la « campagne de terreur contre ses propres citoyens ». Les mots de Kerry ne sont que le dernier des efforts américains et des médias du courant dominant pour dépeindre la contestation qui dure depuis un mois au Venezuela, comme étant des manifestations pacifiques contre un régime autoritaire qui a recouru à la répression pour étouffer le soulèvement.

En conséquence, le gouvernement vénézuélien, comme la déclaration de Kerry l’illustre, est accusé d’être responsable de la plupart des 28 morts depuis le début de la crise. Mais cette description est-elle exacte ? Un regard plus minutieux sur la réalité du terrain dessine une image très différente. Depuis le début, les manifestants étaient armés, ont allumé de vastes incendies et avaient l’intention de renverser inconstitutionnellement un gouvernement démocratiquement élu. 

See on www.alterinfo.net

Advertisements

Les commentaires sont fermés.