Au Venezuela, les étudiants contestataires restent mobilisés

See on Scoop.itVenezuela

Le mouvement étudiant, initiateur de la contestation contre le président Nicolas Maduro, continue ses actions en dépit d’une répression brutale.

 

Les étudiants ont présenté leurs doléances aux ministres des affaires étrangèressud-américains, dont la mission de médiation a pris fin mercredi 25 mars. Juan Requesens, dirigeant de l’Université centrale du Venezuela (UCV), à Caracas, menait la délégation. Il reçoit Le Monde au siège d’Action démocratique (AD), le parti social-démocrate auquel il est affilié. « Ma famille militait à AD ou au Parti communiste », explique-t-il. Lui, il est passé par l’extrême gauche trotskiste, avant de revenir dans le giron familial.

« Ce gouvernement est une fraude, qui n’a rien à voir avec la tradition réformiste et démocratique du Venezuela, souligne Juan Requesens. La chavisme prétendêtre nationaliste, mais il a bradé nos ressources et notre production aux pays étrangers. Il prétend représenter les aspirations de la société civile, alors qu’il est dirigé par des militaires. »

Et d’ajouter : « La jeunesse est utopique, irrévérencieuse et ambitieuse. Lorsque les jeunes s’aperçoivent que la société ne leur offre plus de débouchés, il est naturel qu’ils se révoltent et descendent dans la rue. Mais le mouvement étudiant ne peut pas imposer son agenda tout seul, il doit trouver des alliés politiques. »

Mobilisé depuis bientôt deux mois, le mouvement ne risque-t-il pas de s’essouffler, à mesure que l’année universitaire se voit compromise ? « Les étudiants ont tenu pendant des périodes plus longues, répond le dirigeant de l’UCV. Nous allonsorganiser diverses formes de protestation et d’agitation, pour surmonter le blocage de l’information. Nous ne visons pas le pouvoir. Nous souhaitons une grande concertation nationale, pour rétablir l’Etat de droit et les libertés, et pour régler les problèmes économiques et sociaux qui affligent tous les Vénézuéliens. »

See on www.lemonde.fr

Advertisements

Les commentaires sont fermés.