En affrontant le Venezuela, Obama s’isole de l’Amérique latine

See on Scoop.itVenezuela

Le cinéaste Oliver Stone, co-auteur récemment d’un ouvrage consacré aux « erreurs » des présidents américains, critique avec virulence la politique d’Obama.

 

Oliver Stone et le politologue Mark Weisbrot reviennent plus spécifiquement sur la politique américaine en Amérique latine. Voici les grandes lignes de leur article publié en espagnol sur le site de La Jornada et en anglais sur celui du Boston Globe.

 

See on blogs.mediapart.fr

Publicités

Venezuela: Machado et Lopez, deux visages de l’opposition radicale

See on Scoop.itVenezuela

Maria Corina Machado, une députée menacée de prison, et Leopoldo Lopez, détenu depuis février, sont les visages les plus visibles de l’aile radicale de l’opposition vénézuélienne que le président Nicolas Maduro accuse de visées putschistes et harcèle sur le terrain judiciaire.

See on www.lyonne.fr

Les photos choc de Miss Univers 2009 contre la violence au Venezuela

See on Scoop.itVenezuela

Stefania Fernandez, Miss Universe 2009, prête son visage à une campagne contre la violence lancée dans son pays natal, le Venezuela. Bâillonnée, le visage souillé et versant des larmes de sang, elle dénonce l’état actuel du pays sud-américain.

 

Le photographe Daniel Bracci a mobilisé l’ancienne Miss Univers, des journalistes et des étudiants pour mener une campagne de sensibilisation baptisée Your voice is Your Power. Le photographe a également diffusé une série de photos de Vénézuéliens baillonnés et ensanglantés afin de critiquer les atteintes aux droits de l’homme et les violences dans les rues vénézuéliennes.

See on weekend.levif.be

Livre : Ainsi parle Chávez

See on Scoop.itVenezuela

Hugo Chávez, figure du Venezuela et de l’Amérique latine contemporaine, si critiqué et diffamé dans la plupart des médias, était indéniablement le président métisse issu d’une famille pauvre, avec lequel les classes populaires pouvaient s’identifier. Pendant 13 ans, chaque dimanche, il s’est adressé à son peuple dans une émission appelée « Allô président », fréquemment enregistrée sur le terrain et en public.

Ce livre recueille certaines de ses allocutions. Tour à tour professeur, historien, blagueur, chanteur, Chávez y parle avec beaucoup d’humanité de son engagement politique, du coup d’Etat qui a tenté de le renverser, des plus démunis dont la révolution bolivarienne doit changer le sort, de ses rencontres avec Fidel Castro. N’est-ce pas là l’histoire dont les peuples, passant du statut d’invisibles à celui d’acteurs, peuvent s’emparer fièrement ?

See on www.graffic.fr

Le Venezuela accepte de payer les compagnies aériennes

See on Scoop.itVenezuela

Depuis plusieurs mois, les relations entre le gouvernement vénézuélien et les compagnies aériennes étrangères étaient tendues en raison d’un désaccord financier. Selon l’association aérienne du Venezuela ALAV, Caracas aurait accepté de verser les 3,8 milliards de dollars réclamés par les transporteurs aériens.

 

L’ALAV a assuré le 28 mars 2014 que le gouvernement vénézuélien allait payer les sommes dues aux compagnies aériennes, soit près de 3,8 milliards de dollars. Il aurait promis de verser progressivement les sommes récoltées par la vente des billets en bolivares d’ici fin 2015 au taux de change en cours lors des opérations.

En effet, les compagnies aériennes qui avaient accepté de vendre leurs billets en bolivares, ne s’entendaient plus avec Caracas sur le taux de change. Jusqu’à fin janvier, il était de 6,3 bolivares par dollar. Mais le gouvernement avait ensuite revu les termes et proposait un taux de change de un dollar pour 11 pesos. Cette décision entraînait une perte sèche pour les transporteurs. Pour manifester leur désaccord, les compagnies aériennes avaientréduit leurs vols sur le pays d’Amérique du sud.

See on www.deplacementspros.com

Venezuela : les barricades de San Cristobal dégagées (militaire)

See on Scoop.itVenezuela

Les forces de l’ordre ont dégagé dimanche soir les barricades qui bloquaient les principaux axes de San Cristobal (ouest), berceau des protestations anti-gouvernementales qui agitent le Venezuela depuis début février, a affirmé un haut responsable militaire.

 

« Nous venons de mettre fin au couvre-feu imposé par le terrorisme sur les avenues Carabobo, Ferrero Tamayo et España de SC (San Cristobal) sans victimes (…) », a écrit sur Twitter le chef du commando stratégique opérationnel des forces armées, Vladimir Padrino.

 

Un représentant de l’ONG locale Foro Penal (Forum pénal) et un journaliste indépendant à San Cristobal, capitale de l’État de Tachira, ont confirmé lundi l’information à l’AFP.

 

Raquel Sanchez, membre de Foro Penal à San Cristobal, a affirmé que ces zones « ont été libérées » après « le déploiement disproportionné » de forces de l’ordre, mais a ajouté douter que cette situation ne perdure.

See on tempsreel.nouvelobs.com