Cinq raisons pour découvrir Pelo Malo

See on Scoop.itVenezuela

Primé dans de nombreux festivals à travers le monde, ce deuxième long métrage de la réalisatrice vénézuélienne Mariana Rondon vous est chaudement recommandé. Voici pourquoi.

See on www.lexpress.fr

Publicités

Des journaux colombiens envoient 52 tonnes de papier à des titres vénézuéliens

See on Scoop.itVenezuela

Les journaux vénézuéliens risquent de ne plus paraître, en raison d’une pénurie de papier. Leurs confrères colombiens ont fait acte de solidarité en leur faisant parvenir des fournitures.

Des journaux colombiens vont adresser mardi 52 tonnes de papier au Venezuela voisin destinés à des publications menacées de devoir suspendre leur parution en raison de la pénurie de papier dans ce pays. Selon un communiqué de l’Association colombienne des éditeurs de journaux et des médias d’information (Andiarios), les principaux destinataires de ce prêt sont les journaux El Nacional, El Impulso et El Nuevo Pais, qui accusent le gouvernement de ne pas leur délivrer les devises nécessaires à l’importation de papier, dans le cadre du contrôle des changes en vigueur au Venezuela. «Nous ne pouvons pas rester indifférents aux difficultés qu’affrontent nos collègues vénézuéliens», a expliqué Nora Sanin, directrice exécutive de Andiarios, citée dans le communiqué.

See on www.liberation.fr

Pelo Malo

See on Scoop.itVenezuela

Junior a 9 ans. Il vit à Caracas avec sa mère et son frère de 2 ans. Junior a les cheveux frisés de son père. Il voudrait avoir les cheveux lisses de sa mère. Junior adore chanter, danser avec sa grand-mère et se coiffer devant la glace. Mais pour sa mère, Junior est l’homme de la famille. C’est comme ça qu’elle l’aime…

See on www.dailymotion.com

Amnesty International, le Venezuela et les droits humains

See on Scoop.itVenezuela

L’organisation de défense des droits humains a adopté une position partisane sur le Venezuela où le gouvernement constitutionnel et l’opposition putschiste responsable des violences meurtrières sont mis dos à dos.

Amnesty International est une organisation qui défend les droits humains, la démocratie et l’Etat de droit à travers le monde. Il aurait semblé naturel et logique qu’elle dénonce les atteintes à la démocratie vénézuélienne orchestrées par l’extrême droite du pays et apporte son soutien aux autorités légitimes de la nation. Or, il n’en a rien été.

 

Pis encore, le 12 mars 2014, Amnesty International a publié un communiqué sur le Venezuela dans lequel elle demande au gouvernement et à l’opposition de « garantir le respect des droits humains ». Elle met ainsi dos à dos les autorités légitimes, qui subissent des violences et qui tentent de restaurer l’ordre dans le cadre défini par la loi, et l’extrême droite putschiste, dont les actes ont causé la mort de 31 personnes et des dégâts matériels s’élevant à plusieurs dizaines de millions de dollars (magasins alimentaires destinés aux couches populaires incendiés, bureaux de la chaîne publique de télévision VTV saccagés, sièges ministériels attaqués, etc.).

See on www.agoravox.fr

Quand le Venezuela s’éveille à la désillusion

See on Scoop.itVenezuela

Grand Prix à San Sebastian, «Pelo Malo» raconte son pays tout en finesse.

 

Principal festival du monde hispanique, San Sebastián n’a pas toujours sacré des films très mémorables. En décernant sa Coquille d’or à Pelo Malo (Cheveux rebelles), troisième long-métrage de la Vénézuélienne Mariana Rondón, le jury présidé par l’Américain Todd Haynes a toutefois fait preuve de discernement: loin d’une solution de facilité consensuelle, ce prix distingue une œuvre surprenante de maturité.

 

Avec un seul film distribué jusqu’ici en Suisse (Una casa con vista al mard’Alberto Arvelo, 2001), le Venezuela compte en effet parmi les pays dont on manquait le plus d’images. Après quinze années de chavisme, il semblerait pourtant que cela soit en train de changer. Ce qui ne veut pas dire que l’auteure, formée à Paris et à Cuba, se soit retenue dans la critique sociopolitique qui sous-tend tout son film.

See on www.letemps.ch

Venezuela: la députée d’opposition Machado interdite d’entrée au Parlement

See on Scoop.itVenezuela

Maria Corina Machado, députée vénézuélienne d’opposition destituée, a été empêchée par la police d’entrer mardi à l’Assemblée nationale à Caracas et ses partisans dispersés à coups de gaz lacrymogènes dans l’est de la capitale.

 

« Ils ne nous ferons pas plier, ils nous rendent plus forts, ils nous donnent plus de raisons de lutter ! », a lancé Mme Machado, un drapeau du Venezuela noué autour du cou et une rose blanche à la main, devant des membres de la Garde nationale et de la police anti-émeute qui l’ont empêchée d’accéder à l’Assemblée, a constaté une journaliste de l’AFP.

 

Accompagnée de 22 députés d’opposition, elle voulait pénétrer dans l’hémicycle malgré sa destitution.

 

Annoncée la semaine dernière par le président de l’Assemblée et numéro deux du pouvoir, Diosdado Cabello, la destitution de Mme Machado a été confirmée lundi soir par le Tribunal suprême de justice.

See on www.ladepeche.fr