Au Venezuela, la liberté n’est qu’un slogan !

See on Scoop.itVenezuela

L’armée prend d’assaut une place devenue en six semaines un bastion d’opposants au gouvernement : au Moyen-Orient, ou dans un pays de l’ancienne URSS, l’événement aurait mobilisé l’opinion et les gouvernants, voire les médias. Mais le Venezuela est loin – la scène est à Caracas avec plusieurs morts par jour – et une étrange indulgence protège apparemment le successeur de Chávez, le citoyen Maduro.

 

Le régime populiste et néo-castriste de Caracas est en train de devenir une dictature sanglante impunie, après avoir été une dictature télévisée (Chávez en direct pendant des heures !).

 

L’odeur du pétrole, peut-être ? Le Venezuela est le 11e producteur mondial de pétrole et ses réserves le placent à la première place, devant l’Arabie saoudite ! De quoi calmer dans les chancelleries droit-de-l’hommistes. Les étudiants vénézueliens n’ont qu’à faire leurs études, le caudillisme démagogique du chaviste Maduro est sans doute un moindre mal, vu de la Maison-Blanche ou de nos capitales européennes.

See on www.bvoltaire.fr

Advertisements

Les commentaires sont fermés.