Au Venezuela, le face-à-face se durcit entre opposition et pouvoir

See on Scoop.itVenezuela

L’opposition radicale perd du poids au Venezuela. Ils n’étaient plus que 3000 hier pour réclamer la libération de l’opposant Leopoldo Lopez incarcéré depuis la mi-février pour « incitation à la violence ».

 

Le dirigeant de Volontad Popular réclame depuis fin janvier le départ immédiat du gouvernement. Mais pour le jeune Carlos Dominguez, étudiant en communication à Caracas, il faut continuer le combat : « Normalement, nous sommes plus nombreux, mais nous avons toujours l’envie de lutter, de nous battre pour tous les droits que nous méritons et qu’ils nous enlèvent. »

 

Pour Ernesto Palacios, qui milite pour Volontad Popular, le parti de Leopoldo Lopez, la situation perdurera tant que le gouvernement réprimera les manifestants. « Comment peut-on s’asseoir avec eux alors qu’ils nous maltraitent et nous tuent seulement parce qu’on pense différemment ? explique t-il à RFI. Quand ils calmeront leur discours et reconnaîtront leurs erreurs, alors nous pourrons dialoguer. »

See on www.rfi.fr

Publicités

Les commentaires sont fermés.