Le Vénézuela : Ukraine de l’Amérique latine

See on Scoop.itVenezuela

Alors que les pays occidentaux sont impuissants face à la Russie en Ukraine, les pays d’Amérique latine pourraient exercer une influence réelle dans la crise politique, économique et humaine qui frappe le Vénézuela. Encore faudrait-il que ces pays se dotent de ce qui leur manque : un projet et du courage.

Le problème est qu’aucun gouvernement d’Amérique latine, à l’exception de Panama, ne souhaite s’engager dans ce bourbier. Les trois principaux, en raison de leur taille – l’Argentine, le Brésil et le Mexique – ont trop peur des conséquences : le Brésil, que ses entreprises perdent des contrats, le Mexique, que les Vénézuéliens financent l’opposition à la réforme du secteur énergétique et l’Argentine, la perte d’un allié qui en sait trop.

 

Les deux autres pays qui pourraient intervenir, la Colombie et le Chili, refusent de le faire pour des raisons différentes. Le président colombien a besoin de la coopération du président vénézuélien Maduro dans le cadre des négociations avec les guérilleros de la FARC ; et la nouvelle présidente chilienne, Michelle Bachelet, a toujours eu un faible pour le chavisme et ses bouffonneries.

See on lecercle.lesechos.fr

Publicités

Les commentaires sont fermés.