La frontière entre Venezuela et Colombie, haut lieu de contrebande

See on Scoop.itVenezuela

Une calculatrice à la main, Jose (son nom a été modifié), officiellement modeste coursier, compte à chaque instant ses bénéfices générés par la contrebande d’essence et de produits de première nécessité entre le Venezuela et la Colombie.
« En emportant du déodorant et en faisant le plein de ma moto pour aller à Cucuta (ville colombienne à la frontière avec le Venezuela), je gagne 4.265 bolivares par semaine (61 dollars au marché parallèle). En un mois, 17.060 bolivares (243 USD). Coursier, je gagne parfois 3.000 bolivares par mois (43 dollars) », explique à l’AFP ce Vénézuélien de 30 ans.
See on www.tendanceouest.com

Publicités

Les commentaires sont fermés.