Lilian Tintori : Les droits de l’Homme sont violés au Venezuela

See on Scoop.itVenezuela

Leopoldo Lopez a enfin rencontré la juge du tribunal 16 de contrôle, Adriana Lopez, mercredi 4 juin 2014 et l’a informé de ses chefs d’inculpation: dommages, incendies et association de malfaiteurs. Le leader de l’opposition vénézuélienne attendait depuis février dans la prison de Ramo verde que le processus judiciaire s’enclenche contre lui. Ces inculpations le rendent responsable des dégâts occasionnés par les manifestations de l’opposition qui se déroulent depuis le 12 février.

 

Son épouse, Lilian Tintori, était récemment en France après avoir défendu sa cause à Madrid. « Ma lutte concerne tous les Vénézuéliens. Les Droits de l’Homme sont violés d’une façon brutale dans mon pays. 2000 personnes ont été blessées, 300 étudiants et deux maires sont détenus, certains manifestants ont disparu. Les protestations continueront tant que tous les prisonniers ne seront pas libérés » L’épouse de Leopoldo Lopez rappelle que son mari a été inhabilité (empêché de participer aux élections) par Hugo Chavez en 2008 alors qu’il était en passe de devenir maire de Caracas.

See on blog.lefigaro.fr

Publicités

Venezuela : la profondeur de la démocratie participative cachée par les médias occidentaux

See on Scoop.itVenezuela

Alors qu’au Venezuela se concrétise peu à peu le programme sorti des urnes d’avril 2013 (1), on chercherait en vain dans les médias privés vénézuéliens, hégémoniques, le moindre reportage sur ce processus participatif qui engage des centaines de milliers de citoyens. Cette opacité à l’Autre social exprime la survie de l’idéologie raciste des mantuanos qui rétablirent l’esclavage et enterrèrent les promesses égalitaires après la mort de Simón Bolívar (1783-1830). Les héritiers de cette oligarchie (les Leopoldo Lopez, Henrique Capriles Radonsky, Maria Corina Machado… que la presse occidentale campe en ¨héros de la lutte pour la démocratie¨) dominent encore largement, en 2014, la propriété des radios, des télévisions et de la presse écrite.

 

En Occident, où des millions de désenchantés s’abstiennent de voter, la plupart des journalistes ou des agences de news s’alignent sur ces médias racistes et invisibilisent eux aussi ce processus difficile, contradictoire mais passionnant de construction de la démocratie participative, ce va-et-vient entre un État encore ¨vieux jeu¨ et pas toujours perméable à la participation citoyenne, et des mouvements sociaux naissants mais beaucoup moins patients…

See on venezuelainfos.wordpress.com

Venezuela : l’opposant Leopoldo Lopez va être jugé pour incitation à la violence

See on Scoop.itVenezuela

L’opposant radical vénézuélien Leopoldo Lopez, détenu depuis plus de trois mois dans les environs de Caracas, va être jugé pour incitation à la violence pendant les manifestations contre le gouvernement de Nicolas Maduro, a annoncé jeudi le parquet.

La comparution de Leopoldo Lopez a été décidée en raison de sa responsabilité présumée dans les actes de violence du 12 février dernier, dans le centre de Caracas, a précisé le parquet dans un communiqué à l’issue d’une séance marathon de délibérations entamée mercredi matin au palais de Justice.

M. Lopez, un des organisateurs de la première manifestation de l’opposition à Caracas en février qui avait fait trois morts, devra répondre notamment de délits d’incendie volontaire et de dommages et d’association de malfaiteurs.

S’il est jugé coupable, il encourt une peine de dix ans de prison.

See on www.romandie.com

Nouvelles manifestations au Venezuela

See on Scoop.itVenezuela

 Des milliers de Vénézuéliens s’opposant à leur gouvernement socialiste ont manifesté pacifiquement dans la capitale, dimanche, pour protester contre la poursuite de la détention d’un leader de l’opposition, en plus de réclamer une élection présidentielle anticipée.

 

Des militants antigouvernementaux se sont réunis pour manifester leur appui au chef de l’opposition Leopoldo Lopez, détenu dans une prison militaire depuis son arrestation, en février, pour des accusations d’avoir fomenté la violence à la suite de premières manifestations. Un juge a ordonné la semaine dernière que le procès de M. Lopez aille de l’avant.

 

Les participants du rassemblement dominical ont également renouvelé leur demande pour que le président Nicolas Maduro quitte son poste, et qu’une nouvelle élection présidentielle soit déclenchée.

See on journalmetro.com