Le Venezuela entre dans son cinquième mois de crise politique

See on Scoop.itVenezuela

Le chef de l’Etat s’en est pris en public aux « divisionnistes », qui le menaceraient.« Maduro est fragilisé, sa popularité est en chute, ce qui aiguise les ambitions de ses rivaux », affirme M. Mujica. Outre le capitaine Cabello, numéro deux du régime, l’étoile montante est le ministre de l’intérieur, le général Miguel Rodriguez Torres, responsable de la brutalité de la garde nationale contre les manifestants. « Le quotidien chaviste Ultimas Noticias a publié un supplément à sa gloire », souligne l’analyste.

 

La crise de gouvernance prolongée ne facilite guère la relance d’une économie en récession, plombée par la dette de l’Etat et l’inflation. « Les pénuries ont fait de la survie un enfer, précise M. Mujica. L’absence de médicaments et de soins a déjà provoqué des morts. L’opposition n’a pas réussi à canaliser le mécontentement populaire. Nous courons le risque d’une explosion sociale incontrôlée. »

See on www.lemonde.fr

Publicités

Les commentaires sont fermés.