Artiste vénézuélien en rébellion, entretiens avec Chakal

See on Scoop.itVenezuela

Nous savons que vous êtes actuellement à l’étranger. Qu’est-ce qui vous a amené à vous éloigner quelque peu physiquement du Venezuela?

 J’ai dû quitter pour des raisons familiales et politiques, Ca a été une grande tragédie pour moi et mon entourage, mon père était un homme politique actif et important dans les gouvernements précédents. J’ai vécu dans mon adolescence la persécution politique alors que commencé juste le coup d’état et la révolution de Hugo Chávez. Je me souviens des F16 survolant Caracas, de mon père mitraillette en main partant vers Miraflores (palais présidentiel), des mort au canal 8 qui se situait à quelques pâtés de maisons de chez moi, des menaces de mort et de séquestration à travers des appels anonymes, de devoir aller à l’école par plusieurs voies pour des raisons de sécurité et de mon père qui m’expliquait que même innocent, les tribunaux allaient prendre une décision injuste et arrangée qui conduirait à la destruction de ma famille si nous restions au Venezuela (je parle 1992 n’a pas beaucoup changé)

See on www.illustre.ch

Publicités

Europe-Amérique latine, le désamour ?

See on Scoop.itVenezuela

La passion brésilienne qui endiable la Belgique risque bien d’être éphémère. Au lendemain de la Finale de la Coupe du Monde, les jingles enrobés de sambas, l’ondoiement des bannières vert et jaune et les grands sourires cariocas disparaîtront aussi rapidement qu’ils nous ont submergés. La longue romance entre l’Europe et l’Amérique latine appartient largement au passé : au Sud du Rio Grande, le Vieux continent ne fait plus rêver et, en Europe, l’Amérique latine, souvent, indiffère. « L’Amérique latine est trop stable », ironisait un ami argentin. « Face à l’Ukraine, à la Syrie, on ne fait évidemment pas le poids… ».

See on blog.lesoir.be

Au Venezuela, les morts aussi sont maintenant confrontés au problème de la pénurie

See on Scoop.itVenezuela

Au Venezuela, les morts aussi sont désormais confrontés à la pénurie des produits : les fabricants de cercueils peinent à trouver les matériaux dont ils ont besoin pour les construire, et en conséquence, ils ont commencé à en diminuer la production.

 

Pedro Navarro, l’ancien président de l’association des services funéraires du Venezuela, affirme que la production de cercueils a déjà baissé de 30% dans le pays depuis le début de cette année. Les fabricants ne parviennent plus à se procurer les feuilles de métal qu’ils utilisent pour leur construction. Ces feuilles sont produites par la fonderie d’Etat Sidor, qui ne parvient plus à assurer un rythme de production adéquat.

See on www.express.be

Développement du Mali : La fondation Hugo Chavez propose le modèle vénézuélien

See on Scoop.itVenezuela

La fondation Hugo Chavez du Mali a animé une conférence de presse le vendredi   6 juin 2014 dans les locaux de l’ambassade de Venezuela. C’était à l’occasion de la commémoration de la journée afro-vénézuélienne, dédiée à la mémoire d’Hugo Chavez Frias.

See on maliactu.net

Venezuela: l’inflation dépasse les 60% sur les 12 derniers mois

See on Scoop.itVenezuela

L’inflation sur les 12 derniers mois a dépassé les 60% au Venezuela en raison « des troubles politiques » dont le pays est le théâtre, a indiqué jeudi la Banque centrale (BCV) dans un rapport.

 

« La variation annuelle (des prix) correspondant au mois de mai se situe à 60,9%, en baisse par rapport aux 61,5% observés le mois précédent », souligne la BCV sur sa page web.

 

L’indice des prix à la consommation (INPC) a enregistré en mai une hausse de 5,7% par rapport au mois précédent.

 

« Des perturbations exceptionnelles, sans rapport direct avec l’activité productive, ont influé négativement sur l’INPC (…) avec des conséquences sur l’inflation », justifie la BCV.

 

Les secteurs les plus affectés sont les aliments (+6,4% sur un mois), les restaurants et hôtels (+6,9%) et le transport (+10,1%).

See on www.la-croix.com

Cuba: Castro appelle le sommet du G77 + Chine à défendre le Venezuela

See on Scoop.itVenezuela

Le président cubain, Raul Castro, a appelé les pays participant au Sommet du G77 + Chine, qui devait s’ouvrir samedi à Santa Cruz, enBolivie, à défendre le Venezuela et son gouvernement, alors que le pays est le théâtre depuis des mois de manifestations d’étudiants et d’opposants au président socialiste Nicolas Maduro.

 

« Aujourd’hui, le Venezuela mérite notre soutien le plus résolu. En défendant le Venezuela nous défendons le Bolivie et toute notre Amérique », a déclaré le président Castro.

 

Le président cubain s’est exprimé lors d’une manifestation qui a réuni des milliers de personnes dans un stade de Santa Cruz, dont des syndicalistes, des représentants des communautés indigènes mais aussi des groupes folkloriques.

 

Outre le président cubain, le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon, le président d’Equateur Rafael Correa, le président du Venezuela Nicolás Maduro et le président du Salvador Salvador Sanchez Ceren participaient au rassemblement.

See on www.lepoint.fr