Allongement des files au Venezuela

Au Venezuela on l’appelle la cola, cette culture de la file d’attente. Bien moins douce qu’un soda pourtant, les Venezueliens l’ont découverte, malgré eux… L’Institut national de la statistique, après avoir révélé le mois dernier une hausse massive de la pauvreté dans le pays, vient d’annoncer une chute généralisée de la consommation quotidienne des aliments de base. La diminution est flagrante pour la farine de maïs par exemple qui est pourtant l’ingrédient de base pour cuisiner les arepas, petits pains de maïs traditionnels au Venezuela. Mais les Venezueliens ont aussi déclaré avoir beaucoup moins consommé de riz, de bananes, de pâtes, de sucre, de pain et j’en passe…

Source: www.rtbf.be

Advertisements

Les commentaires sont fermés.