Au Venezuela, les héritiers d’Hugo Chavez se divisent pour la première fois

Le congrès du Parti socialiste unifié du Venezuela (PSUV), fondé par l’ancien président Hugo Chavez, s’annonce agité. Un mois avant les dates prévues, du 26 au 28 juillet, les chavistes tirent à hue et à dia après une lettre diffusée le 18 juin par Jorge Giordani, le ministre du plan, la veille de son limogeage par le président Nicolas Maduro.

 

Pour la première fois depuis la mort de son dirigeant charismatique, en 2013, le chavisme subit une fracture au sommet, amplifiée à la base.

 

La lettre de M. Giordani est un plaidoyer pro domo, agrémenté de considérations jusqu’alors réservées aux opposants : le président Maduro « n’a pas de leadership ». Au sommet, le « vide de pouvoir » renforce l’autonomie de l’entreprise pétrolière nationale PDVSA et le court-circuitage du ministère des finances et de la banque centrale.

Source: www.lemonde.fr

Advertisements

Les commentaires sont fermés.