Le Nigeria et le Venezuela, autres victimes de la chute des prix du pétrole

La baisse du prix du brent fragilise le Venezuela, mais aussi le Nigeria, en pleine campagne présidentielle. Un tournant aussi pour les pays du Golfe persique.

 

La situation s’aggrave aussi au Venezuela. Selon Morgan Stanley, « chaque baisse de 5 dollars du prix du baril de brent entraîne un manque à gagner de 3,3 milliards de dollars . Si le prix du baril devait rester à ces niveaux-là en 2015, ce chiffre monterait à 12 milliards ». Un choc considérable pour Caracas, qui souffre déjà d’un système des changes schizophrène avec plusieurs cours entre le bolivar et le dollar. Une situation critique alors que le pays fait face à des rumeurs récurrentes de défaut de paiement dans les douze à dix-huit mois. 

Source: www.lesechos.fr

See on Scoop.itVenezuela

Publicités

Les commentaires sont fermés.