Pétrole : le Venezuela cherche des appuis tous azimuts pour freiner la chute

Particulièrement dépendant de ses revenus pétroliers, le Venezuela a lancé une offensive diplomatique en direction de nombreux pays producteurs de pétrole afin de stabiliser les prix du brut, en chute libre ces derniers mois, à quelques jours d’une réunion de l’Opep.

La chute des cours sous les 80 dollars le baril de Brent a déclenché le signal d’alarme dans ce pays disposant des plus importantes réserves de brut au monde et dont 96% des ressources en devises proviennent des exportations pétrolières.

Ces devises sont essentielles pour financer les importations, le Venezuela important la moitié de ses aliments et un pourcentage encore plus importants de médicaments, notamment.

Bien que le président Nicolas Maduro assure que le pays est prêt à affronter n’importe quel ralentissement des cours, le ministre des Affaires étrangères Rafael Ramirez a entamé la semaine dernière une tournée de différents pays membres de l’Organisation des pays producteurs de pétrole (Opep) ou non pour tenter de mettre fin à une baisse des prix qui s’est traduite par une chute de 23% du brut vénézuélien en trois mois.

M. Ramirez s’est rendu en Algérie, au Qatar, en Iran et en Russie, après avoir discuté avec le Mexique et reçu au Venezuela le ministre saoudien du Pétrole.

Source: www.romandie.com

See on Scoop.itVenezuela

Advertisements

Les commentaires sont fermés.