Venezuela: à Caracas, le secteur des transports par bus est paralysé à 80%

Au Venezuela, l’hyperinflation qui pourrait dépasser la barre des 13 000% cette année selon le FMI, la pénurie des pièces détachées mécaniques pour les bus à Caracas comme dans le reste du pays, ou encore le manque d’argent liquide pour acheter de quoi payer son ticket… Voilà les symptômes de la crise des transports par bus dans le pays. A Caracas, les Vénézuéliens sont très nombreux à faire la queue pour monter dans un bus afin de se déplacer vers le centre, vers leur travail ou pour rentrer chez eux. De longues files d’attente quotidiennes qui prouvent que l’offre de transports se réduit chaque fois plus. L’an dernier, « 70% du secteur des transports par bus était paralysé au niveau national », selon plusieurs représentants syndicaux des autobus du pays et la situation a beaucoup empiré cette année.

Source : Venezuela: à Caracas, le secteur des transports par bus est paralysé à 80% – RFI

Publicités

Venezuela : 1 million de litres d’essence moins chers qu’un kilo de viande

Résultat d’une hyperinflation galopante et de la manne pétrolière, ce ratio ahurissant démontre une réalité concrète : manger est plus cher que faire le plein, pour les Vénézuéliens.

Source : Venezuela : 1 million de litres d’essence moins chers qu’un kilo de viande – Capital.fr

Venezuela : Des habitations pour les sans-abris financées avec le Petro

Le ministre de l’Habitat et du Logement du Venezuela a annoncé que le pays prévoyait de financer la construction de maisons pour les sans domiciles fixes avec la crypto-monnaie Petro via l’initiative nommée Gran Misión Vivienda Venezuela (GMVV).

Source : Venezuela : Des habitations pour les sans-abris financées avec le Petro – Cryptonaute

Contre l’Iran et le Venezuela, Trump obtient de Riyad une augmentation de la production de pétrole

Le président américain Donald Trump déploie toute son énergie à exercer la plus forte pression possible sur l’Iran et le Venezuela, cibles privilégiées de ses attaques verbales et économiques. Multipliant les sanctions pour faire plier ces deux pays, le locataire de la Maison Blanche a fait savoir le 30 juin que le roi Salmane d’Arabie saoudite avait accepté sa demande d’augmenter la production de pétrole.

Dans un tweet, il a écrit : «Je viens de parler avec le roi Salmane d’Arabie saoudite et lui ai expliqué que, en raison des tensions et dysfonctionnements en Iran et au Venezuela, je demande que l’Arabie saoudite augmente la production de pétrole, peut-être de 2 millions de barils, pour combler la différence. Les prix sont trop hauts ! Il est d’accord.»

Source : Contre l’Iran et le Venezuela, Trump obtient de Riyad une augmentation de la production de pétrole — RT en français

Plus de 40 000 % d’inflation au Vénézuéla

 

Il a fallu toute la pugnacité et la résilience d’un professeur d’université étasunien pour parvenir à calculer l’inflation vénézuélienne. Il s’appelle Steve Hanke et travaille à la John Hopkin’s University de Baltimore. Cela fait plus de 20 ans qu’il suit les prix vénézuéliens pour ses étudiants.Il faut dire, avant tout, qu’il n’a pas la vie facile. Cela fait plus de deux ans que la Banque centrale vénézuélienne ne publie plus de statistiques : le Vénézuéla est un des seuls pays au monde pour lequel il n’existe pas de données officielles.

Mais ça n’a pas découragé notre professeur. Pour la revue Business Insider, il a publié les derniers résultats de ses recherches, c’est-à-dire le chiffre actualisé de l’inflation. Elle s’élève, écoutez-bien, à 41 838% par an ! C’est un record mondial historique absolu !

Source : Plus de 40 000 d’inflation au Vénézuéla

Au Venezuela, un café vaut désormais un million de bolivars

L’image de la brouette de billets pour faire ses courses lors de l’hyperinflation allemande des années 1920 est aujourd’hui d’actualité au Venezuela. La monnaie locale, le bolivar, ne cesse de plonger. Résultat, les habitants doivent désormais débourser un million pour se payer un simple café, selon l’indice « Cafe Con Leche » de Bloomberg. Sachant que le billet le plus répandu dans le pays est celui de 100 bolivars, il faut en rassembler 10.000 pour avoir droit à un peu de caféine.

Source : Au Venezuela, un café vaut désormais un million de bolivars