Venezuela: l’opposition ne décolère pas après la mort de Fernando Alban

Incarcéré vendredi dernier dans un bâtiment des services de renseignements pour son implication, selon les autorités vénézuéliennes, dans la tentative d’attentat dont s’est dit victime Nicolas Maduro début août, Fernando Alban est mort ce lundi en prison.

Les autorités assurent que Fernando Alban s’est suicidé. Le procureur général de la République nommé par l’Assemblée constituante a affirmé que « Fernando Alban a demandé à aller aux toilettes et une fois là-bas, s’est jeté dans le vide depuis le dixième étage ».

L’opposition dénonce au contraire l’assassinat de ce conseiller municipal d’une des cinq municipalités de Caracas et les instances internationales comme l’Union européenne et l’ONU ont multiplié les appels ce mardi à l’ouverture d’une enquête indépendante.

Source : Venezuela: l’opposition ne décolère pas après la mort de Fernando Alban – Amériques – RFI

Publicités

Venezuela: suicide d’un opposant selon les autorités, assassinat pour l’opposition

Un opposant vénézuélien, Fernando Alban, emprisonné dans l’affaire de l’attaque présumée aux drones explosifs contre le président Nicolas Maduro, s’est suicidé lundi au siège des services de renseignement, a annoncé le procureur général Tarek William Saab.

Le parti de Fernando Alban, Primero Justicia (La justice d’abord), a pour sa part évoqué un « assassinat », indiquant dans un communiqué: « nous tenons pour responsable Maduro et son régime tortionnaire ».

Lundi soir, des dizaines de personnes ont participé avec des bougies à une veillée devant le siège des services de renseignement connu par leurs initiales « Sebin » en criant, sous l’oeil des policiers qui les entouraient: « ce n’est pas un suicide, c’est un homicide ».

Source : Venezuela: suicide d’un opposant selon les autorités, assassinat pour l’opposition – La Croix

Venezuela. Vers un gouvernement libre en exil ?

Alors qu’un million de réfugiés vénézuéliens serait déjà entré sur le territoire colombien, depuis 2017, pour fuir le régime de Nicolas Maduro, l’opposition en exil dénonce une « corruption massive » et appelle à une « insurrection populaire ».

Source : Venezuela. Vers un gouvernement libre en exil ? – Monde – LeTelegramme.fr

Venezuela : 25 personnes arrêtées après « l’attentat » contre Nicolas Maduro

« Un total de 25 personnes (ont été) présentées à la justice jusqu’à présent. Rappelons qu’il y a des personnes en fuite, certains en Colombie, d’autres au Pérou et d’autres aux Etats-Unis », a déclaré le procureur général Tarek William Saab, considéré comme proche du pouvoir, lors d’une conférence de presse. Parmi les détenus figurent plusieurs militaires en activité et le député de l’opposition Juan Requesens.

Source : Venezuela : 25 personnes arrêtées après « l’attentat » contre Nicolas Maduro

Venezuela : Rues calmes à Caracas après la dévaluation du bolivar

Les rues de Caracas, la capitale du Venezuela, étaient plus calmes que d’habitude mardi, l’opposition ayant appelé les commerçants à fermer boutique pour protester contre l’entrée en vigueur de la dévaluation de la monnaie et les mesures économiques du président socialiste Nicolas Maduro.

Le Venezuela, pays membres de l’Opep, a retiré lundi cinq zéros aux prix affichés et a indexé la devise du pays sur une cryptomonnaie soutenue par l’Etat, dans le cadre d’un ensemble de mesures destinées à lutter contre l’hyperinflation et la crise économique.

La banque centrale a annoncé un nouveau taux de change de 68 bolivars pour un euro, ce qui correspond au taux de 60 bolivars pour un dollar cité par Nicolas Maduro lors de l’annonce des nouvelles mesures vendredi dernier.

Cela représente une dévaluation de 96% par rapport au taux officiel précédent. Mais la plupart des particuliers et des entreprises sont déjà sur le marché noir des devises fortes, où le dollar s’échange contre environ 93 bolivars.

Source : Venezuela: Rues calmes à Caracas après la dévaluation du bolivar – Challenges.fr

Venezuela : l’opposition appelle à la grève contre les réformes de Maduro

Le plan de Nicolas Maduro pour endiguer la grave crise socio-économique au Venezuela ne convainc pas ses opposants, qui appellent à cesser le travail en signe de protestation.Trois des principaux partis d’opposition du Venezuela ont appelé samedi à une grève à compter de mardi contre les réformes économiques annoncées par le président Nicolas Maduro.

Les partis Primero Justicia de l’ancien candidat à la présidentielle Henrique Caprilez, Voluntad Popular de l’opposant actuellement assigné à résidence Leopoldo Lopez et Causa R de l’ancien dirigeant syndical Andres Velasquez appellent « à partir de mardi (…) à une première journée de protestation et d’arrêt de travail contre Maduro, l’hyperinflation et la faim ». Davantage de détails sur les modalités du mouvement seront donnés dimanche, ont-ils indiqué.

Source : Venezuela : l’opposition appelle à la grève contre les réformes de Maduro